L’école Summerhill ou l’enfant libre

L’école Summerhill, en Angleterre, est un peu particulière : les cours n’y sont pas obligatoires.

Summerhill est une école créée en 1921 par Alexander Sutherland Neill. Elle compte 75 enfants âgés de 5 à 17 ans, dont la plupart sont internes. Elle est fondée sur 2 principes : la liberté et la démocratie.

Summerhill

L’école de Summerhill est située dans la campagne anglaise

La liberté à Summerhill

Les enfants à Summerhill ne sont pas obligés d’aller en cours. Ils peuvent jouer toute la journée s’ils le souhaitent. Selon Neill, le temps que passe un enfant à ne pas aller en cours est proportionnel à sa haine envers son ancienne école. Une fois son aversion disparue, il va retourner de lui-même en classe. Comme c’est un choix conscient chez l’enfant, il va être beaucoup lus attentif et rattrapera son retard scolaire très rapidement.

La liberté n’est pas cependant synonyme d’anarchie : la vie de l’école est réglée par des lois, fixées par les enfants eux-même.

L’école de Summerhill et la démocratie

Les règles appliquées à l’école sont votées démocratiquement lors d’assemblées générales qui ont lieu en général 2 fois par semaine. Il y est débattu de tous les problèmes rencontrés par la communauté, des soucis entre élèves à l’heure du coucher des enfants. Plusieurs solutions sont alors proposées et le vote a lieu. Chaque personne présente a une voix, et chaque voix a autant de valeur qu’une autre, que ce soit celle d’un élève ou d’un enseignant. Ce système présente le double avantage de faire respecter les lois plus facilement et d’apprendre aux enfants à être responsables pour eux et pour les autres.

Summerhill et la pédagogie

Les enfants choisissent d’assister ou non aux cours. Les plus jeunes ont un professeur attitré qui fait cours, que les élèves soient tous présents ou pas. A partir de 11 ans, les enfants s’engagent à aller aux cours de leur choix pendant un semestre, ce qui permet d’organiser les classes.

Dans tous les cas, des classes avec du matériel sont toujours à disposition afin de leur permettre de réaliser leurs projets personnels.

A. S. Neill

Neill est le fondateur de l’école Summerhill

Pour ou contre Summerhill ?

Qu’on soit pour ou contre, l’école ne laisse pas indifférent. Elle s’était d’abord installée en Allemagne, mais a déménagé plusieurs fois, entre autres à cause de l’inimitié du voisinage. Dans les années 1920, c’est la naissance des pédagogies libres et l’école à le vent en poupe. De nombreux cars y viennent observer ces enfants. En 2000, le gouvernement britannique essaye de la faire fermer. Un recours devant la Haute Cour de Londres lui donne le droit d’avoir sa propre philosophie.

Conclusion

L’école de Summerhill est la plus ancienne école au monde basée sur la démocratie. Auriez-vous aimé y aller ? Y inscririez-vous vos enfants ?

Pour aller plus loin :

Publicités

2 réflexions sur “L’école Summerhill ou l’enfant libre

  1. Pingback: L’école Sudbury, un exemple d’école démocratique | redactibio

  2. Pingback: Élever son enfant… autrement | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s