Quelles plantes compagnes choisir : de la Ciboulette à l’Ortie

Publié le 22 septembre 2015, modifié le 5 mars 2024 par Lenaïg Nicolas-Baret

Les associations de plantes au jardin sont une source inépuisable d’idées.

Le potager biologique est souvent un lieu de créativité et de trouvailles agricoles. On y teste, trouve et (re)découvre des savoirs anciens, perdus ou transmis. Les plantes compagnes au jardin sont de ces pratiques culturelles que l’on communique avidement ou que l’on garde jalousement pour soi. Comme ici nous avons envie de partager avec vous, voici la suite de notre liste de compagnonnage au potager bio. Vous pouvez bien sûr revenir à la première partie, accéder à la fin de la liste des plantes compagnes ou relire les principes de base du compagnonnage.

  • La Plante compagne: Pratique et imaginaire de la flore sauvage en Europe occidentale
  • Plantes compagnes au potager bio: Le guide des cultures associées

La ciboulette

  • aime : la carotte, le cassis, le concombre, la courge, le fraisier, le groseillier, le pêcher, le pommier, le rosier
  • n’aime pas : l’asperge, le haricot, le radis

La ciboulette éloigne la mouche de la carotte et protège les fruitiers et les rosiers des maladies.

La ciboulette chinoise

  • aime : la pomme de terre, la tomate

Elle protège du mildiou.

La citrouille

  • aime : l’origan

L’origan fait fuir la vermine et les pucerons.

Le concombre

  • aime : l’aneth, le blé, la capucine, l’origan, le radis, la tomate
  • n’aime pas : la courgette, le fenouil, la laitue, le melon, le navet, le poireau, la pomme de terre, le raifort, la scarole, la sauge, le tournesol

L’origan fait fuir la vermine et les pucerons. Le blé permet de lutter contre les pucerons du concombre.

Le fenouil, la laitue, le melon, le navet, le poireau, la scarole voient leur germination et leur croissance inhibées par le concombre.

  • La vigne et ses plantes compagnes: Histoire et avenir d’un compagnonnage végétal
  • Le guide des plantes compagnes qui s’aiment et s’entraident au jardin

Le cornichon

  • aime : l’aneth
  • n’aime pas : le fenouil, la laitue, le melon, le navet, le poireau, la scarole

Le fenouil, la laitue, le melon, le navet, le poireau, la scarole voient leur germination et leur croissance inhibées par le cornichon.

Le coquelicot

  • aime : les choux

Le coquelicot protège les choux.

La coriandre

  • aime : l’anis, les arbres fruitiers, la betterave rouge, la carotte, le concombre, les Cucurbitacées, le pois, la pomme de terre
  • n’aime pas : le fenouil, la sauge

La coriandre éloigne les mouches de la carotte. Elle attire de nombreux auxiliaires, notamment ceux du pois et des vergers.

Le cosmos

  • aime : les choux, la tomate

Le cosmos éloigne les nématodes.

La courge

  • aime : l’asperge, le basilic, la capucine, le céleri, le chou, la ciboulette, la coriandre, le haricot, la laitue, la mâche, le maïs, l’oignon, l’origan, le pois, la pomme de terre, la tanaisie, le tournesol
  • n’aime pas : le fenouil, le radis

L’origan fait fuir la vermine et les pucerons. Le basilic protèges des maladies cryptogamiques.

La courgette

  • aime : le haricot, le maïs
  • n’aime pas : le chou-fleur, le concombre, le radis

Le cresson

  • aime : les arbres fruitiers, le poireau, le radis
  • n’aime pas : les choux

Le cresson éloigne les pucerons lanigères, les campagnols, les chenilles, les escargots et les fourmis.

Les Crucifères

cf Brassicacées

Les Cucurbitacées

: on peut citer le concombre, le cornichon, les courges (butternut, citrouille, pâtisson, potimarron, potiron, spaghetti), la courgette, le melon, la pastèque.

Le cumin des près

Voir Carvi.

L’échalotte

  • aime : la carotte
  • n’aime pas : le haricot, le pois

L’épicéa

  • aime : le fraisier, le framboisier

Un mulch composé des aiguilles d’épicéa sert favorablement au fraisier et au framboisier.

L’épinard

  • aime : l’artichaut, la chicorée, les choux, le fraisier, le haricot, le navet, la phacélie, le radis, le rosier, le salsifis
  • n’aime pas : les Brassicacées, le tournesol

L’épinard protège les choux des altises. La phacélie protège l’épinard des nématodes. L’épinard sert d’engrais vert au rosier.

L’espargoutte

  • aime : le chou

L’espargoutte éloigne la piéride et la mouche du chou.

Les Fabacées

Voir Légumineuses.

Le fenouil

  • aime : le basilic, le céleri-rave, le poireau
  • n’aime pas : l’absinthe, le carvi, les choux, le concombre, la coriandre, le cornichon, le haricot, le navet, le pâtisson, le piment, le souci, la tomate

Le fenouil éloigne les pucerons.

Le concombre et le cornichon inhibent la croissance du fenouil. Ce dernier inhibe la croissance de la tomate. Le souci rend les feuilles du fenouil jaunes.

La fève

  • aime : l’ail, le basilic, le chou, la laitue, le maïs, la pomme de terre, le raifort, le sarrasin, la sarriette annuelle
  • n’aime pas : l’oignon

Le raifort, la sarriette et le basilic la protège des pucerons. L’ail évite les maladies cryptogamiques qui sont une des causes de la pourriture grise.

La fougère

  • aime : la carotte, le chou, le fraisier

La fougère éloigne la mouche de la carotte, la piéride du chou, la pourriture grise du fraisier ainsi que les limaces et les escargots.

Le fraisier

  • aime : l’ail, la bourrache, la ciboulette, les conifères, le cosmos, l’épinard, la fougère, le haricot, la mâche, le navet, l’œillet d’Inde, l’oignon, le pêcher, le poireau, le souci, la tagète, la Tagète minuta, le thym, le trèfle blanc
  • n’aime pas : les choux

La ciboulette protège le fraisier de certaines maladies et la fougère de la pourriture grise. L’ail le protège contre les acariens, le fraisier en retour stimule sa croissance. Les Alliacées en général le protège des maladies cryptogamiques. L’œillet d’Inde le protège des vers. Un mulch d’aiguilles de conifères lui est favorable. L’ombre du cosmos protège le fraisier du soleil. Le fraisier abrite un prédateur d’une chenille qui s’attaque au pêcher, la tordeuse orientale. La Tagète minuta le protège des nématodes.

Le framboisier

  • aime : l’achillée millefeuille, l’ail, les conifères, le prunier, la rue, le souci, la tanaisie
  • n’aime pas : la mûre, la myrtille

Un mulch d’aiguilles de conifères lui est favorable. Le souci évite la maladie du dessèchement des rameaux. La rue éloigne les pucerons.

Le frêne

  • aime : les arbres fruitiers

Le frêne au milieu des fruitiers éloigne les ravageurs, dont la psylle et les acariens.

Le froment

  • n’aime pas : le ray-grass

Le fusain

  • n’aime pas : l’abricotier, le pêcher, le prunier

Le fusain attire le puceron vert. Les fruitiers cités y sont sensibles.

Le genêt à balai

  • aime : le radis

Il protège les radis des altises.

Le gombo

  • aime : la tomate

Les groseilliers

Voir aussi groseillier à maquereaux.

  • aiment : l’absinthe, la carotte, la ciboulette, le haricot nain, le navet, l’oignon, la tanaisie, la tomate
  • n’aiment pas : le haricot à rames, le maïs, le trèfle

Les groseilliers à grappe et à cassis sont protégés par l’absinthe, la ciboulette et la tanaisie de la rouille. La tomate éloigne ses prédateurs.

La ciboulette protège le groseillier de la rouille.

Le groseillier épineux

cf groseillier à maquereaux

Le groseillier à maquereaux

  • aime : la tomate
  • n’aime pas : le trèfle

La tomate est protégée des insectes avec une branche de groseillier à maquereaux.

Le haricot

  • aime : l’absinthe, la bourrache, la capucine, la carotte, le céleri, les choux, le concombre, la courge, l’épinard, la laitue, le maïs, le melon, la pastèque, la pomme de terre, le potiron, le sarrasin, la sarriette annuelle, le souci, le tournesol
  • n’aime pas : l’ail, la courgette, l’échalote, le fenouil, le kiwi, l’oignon, le poireau, le pois

La capucine le protège des pucerons. La sarriette éloigne la mouche du haricot. Le haricot et le sarrasin éloignent certains insectes du chou.

Les racines du pois empêchent la bonne croissance des haricots.

L’hysope

  • aime : la vigne

L’hysope permet d’augmenter les récoltes de la vigne.

L’inule visqueuse

  • aime : l’olivier, la tomate

L’inule attire des auxiliaires protégeant de la mouche de l’olive et de la mouche de la tomate.

L’ivraie

: cf ray-grass

Le kiwi

  • aime : la pomme de terre
  • n’aime pas : le haricot, la mâche, le maïs, le navet, l’oignon

La laitue

  • aime : l’achillée millefeuille, l’aneth, l’artichaut, le basilic, la betterave rouge, le brocoli, le cardon, la carotte, le cerfeuil, le chou, les courges, la fève, le fraisier, le haricot, le lin, le melon, le navet, le poireau, le pois, la tomate
  • n’aime pas : les Brassicacées, la camomille romaine, le concombre, le cornichon, le maïs, le panais, le persil, le tournesol

Voir aussi : salades.

Associée au basilic et à la tomate, elle a un meilleur rendement. Idem pour le brocoli. L’achillée millefeuille la protège des pucerons.

Le concombre, le panais, le maïs et le cornichon inhibent la croissance de la laitue.

Le laurier noble, laurier-sauce

  • aime : le cerfeuil, le persil
  • n’aime pas : la vigne

Il gêne la croissance de la vigne.

La lavande officinale

  • aime : les agrumes, la clématite, le rosier
  • n’aime pas : la mélisse

La lavande officinale éloigne les fourmis et les pucerons. Elle empêche la mélisse de pousser correctement.

Les Légumineuses

: on peut citer les arachides, les fèves, les flageolets, les haricots (adzukis, blancs, mungos, noirs, rouges), les lentilles (brunes, corail, vertes), la luzerne, les pois (cassés, chiches, etc), le soja, le trèfle, la vesce.

  • n’aiment pas : les Brassicacées

Le lierre terrestre

  • aime : les arbres fruitiers

La limnanthe douglasii

  • aime : les arbustes, le rosier

Le lin

  • aime : la carotte, la laitue
  • n’aime pas : l’euphorbe, la scabieuse

Le lotier corniculé

  • aime : la carotte sauvage, la menthe, le mélilot, le zinnia

La mâche

  • aime : le fraisier, l’oignon, le poireau, le potiron, le trèfle
  • n’aime pas : l’amaranthe réfléchie, le chou, le kiwi

L’amaranthe empêche la bonne croissance de la mâche.

Le maïs

  • aime : l’achillée millefeuille, la betterave, la fève, le haricot, le pois, le potiron, la tagète, la tomate, le tournesol, le trèfle
  • n’aime pas : la betterave, la carotte, le céleri, le chou-fleur, la laitue, l’oignon

La fève améliore le rendement du maïs. Présent dans le sol, ce dernier empêche la croissance de l’oignon, la laitue et la betterave.

La marjolaine odorante

Voir Origan.

La mélisse

  • n’aime pas : la lavande officinale, la sauge

La lavande gêne la croissance de la mélisse.

Le melon

  • aime : le basilic, le haricot, la laitue, l’origan
  • n’aime pas : le chou, le concombre, le cornichon

L’origan fait fuir la vermine et les pucerons.

Le cornichon et le concombre empêchent la bonne croissance du melon.

La menthe

  • aime : les arbres fruitiers, la camomille allemande, la carotte, le chou, le pommier, le poirier
  • n’aime pas : l’anthémis, l’asperge, la carotte sauvage, le fenouil, le zinnia

La menthe éloigne la mouche de la carotte, la piéride du chou, le puceron noir et les fourmis. Elle attire les insectes nuisibles aux fruitiers.

La morelle de Balbis

  • aime : la pomme de terre

La morelle de Balbis est efficace contre les doryphores et les nématodes de la pomme de terre.

La moutarde

  • aime : les Brassicacées, les choux, les fleurs annuelles, les salades
  • n’aime pas : le tournesol

Lorsqu’elle fleurie, la moutarde des champs protège le brocoli des chenilles et de l’altise. La moutarde sauvage attire les parasites de chenilles des Brassicacées.

La narcisse

  • aime : les arbres fruitiers

La narcisse protège les fruitiers des campagnols.

Le navet

  • aime : la chicorée sauvage, l’épinard, le fraisier, le haricot, la laitue, le pois
  • n’aime pas : la chicorée frisée, la chicorée scarole, le concombre, le cornichon, le fenouil, le kiwi, la sarriette

Le cornichon et le concombre empêchent la germination et la croissance du navet.

Le navet fourrager

cf Rutabaga.

Le Nerprun alaterne

  • aime : les arbres fruitiers

Les fruitiers sont protégés de la psylle.

Le noyer

  • n’aime pas : la tomate

L’œillet d’Inde

  • aime : la tomate

L’œillet d’Inde protège la tomate de l’alternariose, des nématodes, de la mouche blanche et des pucerons.

L’oignon

  • aime : l’aneth, la bette, la camomille allemande, la carotte, le céleri, le cerfeuil, les courges, le fraisier, la laitue, la lâche, le panais, le piment, le poivron, la pomme de terre, le pourpier, le radis, le salsifis, la sarriette, le trèfle, la tomate
  • n’aime pas : l’asperge, l’aubergine, la fève, le haricot, le kiwi, le maïs, le pois

La carotte éloigne la mouche et le thrips de l’oignon. L’oignon protège de la mouche de la carotte. Le trèfle blanc nain protège également l’oignon du thrips.

Le maïs présent dans le sol empêche la bonne croissance de l’oignon.

L’okra

Voir Gombo.

L’olivier

  • aime : l’inule visqueuse

L’inule attire un parasite de la mouche de l’olive.

L’origan

  • aime : le concombre, les courges, le piment, la vigne
  • n’aime pas : le chou

L’origan éloigne les parasites de la vigne.

L’orme

  • n’aime pas : l’abricotier, le pêcher, le prunier

L’orme est vecteur de maladies pour ces fruitiers.

L’ortie

  • aime : le cerisier

L’ortie se développerait mieux sous le cerisier.

Les plantes compagnes permettent d’avoir un meilleur rendement au potager, d’éviter certaines maladies ou encore de limiter les populations de ravageurs. Les associations listées ici ne sont que quelques exemples parmi les infinies possibilités. Vous pouvez retrouver notre article sur l’emploi des associations de plantes au potager par ici. Pour le début de la liste des plantes compagnes, c’est par là, et pour la fin c’est par ici.

Chez vous, quelles plantes mariez-vous ensemble ? Connaissez-vous d’autres associations que vous aimeriez partager avec nous ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

  • Bonnes associations de plantes. Mes alliances réussies

FAQ

Quelle est la meilleure méthode pour cultiver de la ciboulette ?

La meilleure méthode pour cultiver de la ciboulette est de planter les graines dans un sol bien drainé et enrichi en compost. Il est important de veiller à ce que la plante reçoive suffisamment de soleil et d'eau, tout en évitant l'excès d'humidité.

La ciboulette peut également être cultivée en pots ou en jardinières sur un balcon ou une terrasse. Il est recommandé de récolter les feuilles régulièrement afin de favoriser la croissance de nouvelles pousses.

A quelle période faut-il planter de la ciboulette ?

Il est recommandé de planter la ciboulette au printemps ou en automne, lorsque les températures sont douces. Il est préférable de profiter des mois de mars à mai pour planter la ciboulette et ainsi favoriser sa croissance. Il est également important de choisir un endroit ensoleillé et bien drainé pour une plantation réussie.

En respectant ces conseils, vous pourrez récolter votre ciboulette fraîche tout au long de l'année.

Que faire lorsque la ciboulette est en fleurs ?

Lorsque la ciboulette est en fleurs, il est recommandé de les couper pour favoriser la croissance des feuilles. Les fleurs peuvent toutefois être utilisées dans les salades ou pour garnir certains plats.

Il est également conseillé d'engraisser la plante pour maintenir sa vigueur et prolonger sa durée de vie. Enfin, veillez à arroser régulièrement votre ciboulette en période de floraison pour éviter qu'elle ne se dessèche.

Https://redactibio com/plantes-compagnes-ciboulette-ortie/
Avatar
Journaliste sur Redactibio
Dossiers : , , , , , , ,