Le gingembre : propriétés et vertus

Le gingembre est une plante aux vertus innombrables. Elle est d’ailleurs employée en Asie pour soigner depuis plus de 5 millénaires.

Si cette plante est bien connue pour ses propriétés aphrodisiaques, elle est aussi consommée pour son goût fort et prononcée. Découvrons ensemble cette panacée.

fleur de gingembre

Le gingembre produit des fleurs roses

Différents noms pour une même plante

Noms communs : gingembre

Nom latin : Zingiber officinale

Division : Magnoliophyta

Ordre : Zingiberales

Famille : Zingiberaceae

Description du gingembre

Généralités : Le gingembre est originaire de Chine où il est appellé Shen Fiang, de Malaisie et d’Inde. C’est une plante vivace herbacée. Elle pousse en moyenne de 0.90 m à partir d’un rhizome. C’est cette partie de la plante qui est utilisée.

Le gingembre est de la même famille que le curcuma. Ils sont d’ailleurs souvent employés ensemble.

On ne connait pas de plan sauvage de gingembre.

Tige : Les tiges se dressent à partir du rhizome.

Feuilles : Les feuilles du gingembre, longues et odorantes, sont persistantes. Elles sont également engainantes, bisériées et lancéolées.

Racine : Le rhizome est la partie consommée du gingembre. Son goût est chaud et piquant. Le gingembre ne se reproduit plus que par le rhizome. Ceci indique que cette plante a été domestiquée il y a très longtemps.

Inflorescence : Les bractées sont vertes et jaunes.

Fleurs : Les fleurs, quant à elles, sont jaunes à lèvres rouges. Elles sont de forme étroite et allongée.

Graines et fruits : Les graines, noires, enfermées dans des capsules trivalves, se trouvent dans un épi axillaire court porté par une tige recouverte d’écailles.

Habitat : Le gingembre pousse dans les zones ensoleillées et humides.

Zingiber officinale.jpg

Le gingembre est une plante aux propriétés bien connues

Histoire du gingembre

Le rhizome du gingembre est employé depuis plus de 6 000 ans dans la médecine ayurvédique. S’il est d’origine asiatique, il était déjà connu en Occident dans l’Antiquité. En effet, Dioscoride et Pline l’Ancien le mentionnent en tant que plante carminative et anti-poison. Il se répand alors en Europe au IXème siècle et est employé couramment dans les cuisines des personnes aisées jusqu’au XVIIIème siècle. Son commerce est alors très florissant. On sait également qu’au XIIème siècle, Marco Polo le rencontre dans le sud de l’Inde.  Il est introduit au Mexique et aux Antilles par les Espagnols qui le revendent ensuite en Europe. C’est la première plante orientale a avoir été cultivée de manière concluante en Amérique.  C’est à partir de ce moment qu’il est progressivement remplacé par le poivre.

Il a également occupé une place importante dans la pharmacopée, notamment dans la lutte contre la peste. Il fut aussi employé par les Arabes, notamment contre l’aphonie. Ils allaient se fournir en gingembre à Zanzibar, qui est à l’origine du nom de la plante.

Il est de nos jours cultivé dans les zones tropicales. Il est toujours employé en cuisine. Dans la pharmacie, il est généralement utilisé avec le curcuma et le poivre afin de multiplier ses effets.

gingembre.jpg

C’est le rhizome, la partie souterraine du gingembre, que l’on utilise

Utilisations du gingembre

Composition : des antioxydants ; des minéraux dont le magnésium, le manganèse, le phosphore, le fer, le calcium, le sodium, le cuivre ; des amidons ; une essence aromatique contenant des carbures sesquiterpéniques dont du zingibérène ; une résine ; de la vitamine C lorsqu’il est frais, des vitamines B1, B2 et B3 ; des gingérols ; des shogaols ; du paradol ; du zingérone.

Propriétés : antalgique, anti-allergie, anti-inflammatoire, antibactérien, anticoagulant, antiémétique, antiviral, antiseptique, apéritif, aphrodisiaque, décongestionnant veineux et lymphatique, fébrifuge, hépatoprotecteur,  tonique carminatif, digestif, sexuel et stomatique

Indications : aérocolie, angine, arthrose, arthrite, asthénie, asthme, blessure, bronchites catarrhales chroniques, cholestérol, constipation, convalescence, diarrhée, douleurs articulaires, musculaires et rhumatismales, dyspepsie, entorse, fatigue, fièvre, flatulence, fracture, grippe, inappétence, impuissance, indigestion, infection gastro-intestinale, jambe lourde, mal de dos, mal des transports, maux d’estomac, maux de gorge, migraine, nausée (dont nausée de grossesse, de transport et post opératoire), œdème, otite, refroidissement, rhume, rhumatisme, sciatique, tendinite, toux, troubles digestifs, ulcères gastro-intestinale, varice

Posologies :

  • huile essentielle
    • aérocolie, diarrhée, dyspepsie, flatulence, indigestion, maux d’estomac, nausée, troubles digestifs : 1 à 2 gouttes dans du miel sous la langue, 3 fois par jour
    • constipation : 2 gouttes diluées dans 4 gouttes d’huile végétale appliquée sur l’abdomen
    • fatigue, impuissance : 2 à 3 gouttes diluées dans 5 gouttes d’huile végétale, telle que l’huile de noisette, sur le bas du dos ou 2 gouttes mélangées à du dispersant pour bain dans la baignoire
  • rhizome
    • pour tous les maux : 1 g de rhizome râpé infusé dans 150 mL d’eau chaude, à boire chaud ou froid filtré, plusieurs fois par jour. 10 g de produit frais correspondent à 1 à 2 g de gingembre séché
    • arthrites, douleurs, rhumatismes : réaliser des cataplasmes de gingembre infusé et l’appliquer en cas de douleur
  • teinture-mère
    • maux de gorge : réaliser un gargarisme avec de la teinture mère diluée dans de l’eau
    • tous les autres maux : respecter la posologie indiquée sur l’emballage

Contre-indications :

  • Ne pas employer dans les 3 premiers mois de la grossesse
  • L’huile essentielle utilisée pure peut être irritante
  • Des grandes quantités de gingembre pourraient interférer avec la coagulation du sang. Il vaut mieux limiter sa consommation avant une opération chirurgicale ou en cas de prise de médicaments anticoagulants.
  • Il fait également mauvais ménage avec des médicaments qui diminuent l’activité du système immunitaire (comme ceux que l’on prend après une greffe).
  • La consommation de gingembre peut provoquer des sensations de brûlure à l’estomac ou de la diarrhée. Pour y remédier, on diminuera les prises le temps que l’organisme s’habitue.
gingembre confit.jpg

Le gingembre confit est une confiserie traditionnelle en Asie

Recettes au gingembre

Salade de riz au gingembre

Pour 6 personnes

Ingrédients :

  • 150 g de riz
  • 30 g de gingembre
  • 400 g de carottes
  • 100 g d’olives vertes et noires
  • 100 g de cornichons
  • 100 g de petits oignons au vinaigre
  • 3 poivrons
  • 10 cL de vinaigre de riz
  • 10 cL d’huile d’olive

Préparation 15 minutes

Cuisson 10 minutes

Épluchez les carottes. Coupez-les, ainsi que le gingembre, en petits dés. Faites les cuire avec le riz. Faites griller les poivrons et enlevez la peau. Égouttez et passez à l’eau froide le tout. Découpez les légumes restant en lamelles fines, mélangez avec le riz. Assaisonnez et servez frais.

Sauce miel et gingembre

Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 1 cs de miel
  • 2 cm de long de gingembre
  • 2 échalotes
  • 1 gousse d’ail
  • 1 oignon
  • le jus d’un citron
  • 3 cs d’huile d’olive
  • 1 cs de sauce soja
  • 1 cs de graines de sésame
  • 1 cs d’eau

Préparation 10 minutes

Refroidissement 1 heure

Faites torréfier les graines de sésame et réservez. Épluchez et découpez l’ail, l’oignon et les échalotes. Râpez le gingembre. Mettez tous les ingrédients dans un récipient au frigo pendant 1 heure.

Cette sauce se marie bien avec les volailles, les barbecues ou encore les crudités, à la place d’une vinaigrette.

Thé aux épices (massala chai)

Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 4 cc de thé noir
  • 1/2 cs de gingembre râpé
  • 5 gousses de cardamone
  • 5 baies de poivre noir
  • 2 clous de girofle
  • 1 cc de cannelle
  • 6 cc de sucre
  • 40 cL d’eau
  • 40 cL de lait

Préparation 5 minutes

Faites chauffer l’eau et les épices. Quand le mélange arrive à ébullition, retirez du feu et ajoutez le sucre et le thé. Laissez infuser au moins 3 minutes et faites chauffer le lait à part. Filtrez le thé et ajoutez le lait au moment de servir.

Conclusion

Si le gingembre est une plante cultivée depuis des millénaires, c’est qu’elle recèle bon nombre de vertus pour la santé. En outre, c’est un excellent condiment.

Quelles sont vos recettes préférées avec le gingembre ?


A noter : les informations fournies ne peuvent en aucun cas engager notre responsabilité quant à l’utilisation qu’il en est fait. De même elles n’ont pas valeur de prescription thérapeutique ou médicale. En cas de problème de santé, nous vous conseillons de prendre avis auprès d’une personne compétente.

Publicités

2 réflexions sur “Le gingembre : propriétés et vertus

  1. Pingback: Comment soigner naturellement la grippe et le rhume ? | redactibio

  2. Pingback: Comment lutter naturellement contre l’asthénie et la fatigue? | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s