5 choses à savoir sur l’allaitement maternel

Tantôt plébiscité, tantôt décrié, l’allaitement maternel ne laisse pas indifférent. Mais qu’en savez-vous vraiment ?

allaitement

La tétée est un réflexe naturel chez les bébés

1. Le lait maternel est le seul aliment indispensable aux bébés

En effet, le lait maternel est le seul aliment dont les bébés ont absolument besoin. Il contient tous les nutriments et les calories nécessaires à leur bonne croissance. Il peut donc être la seule source d’alimentation du nouveau-né.

En outre, il est évident que le lait humain est le plus adapté aux bébés humains. Il vous semblerait incongru de donner à votre enfant du lait d’otarie ou d’éléphant, alors pourquoi donner du lait de vache ?

De plus, il est gratuit. L’allaitement au biberon revient, pour 6 mois, à plus de 500 € en comptant les prix les plus bas du marché.

2. L’allaitement maternel est bon pour la santé

L’allaitement prévient des maladies aussi bien pour la mère que pour l’enfant.

Chez la maman :

  • Il permet d’éviter les descentes d’organes. Les tétées les premiers jours de la vie du bébé provoquent des contractions qui permettent aux organes de se remettre en place correctement dans le ventre.
  • Il diminue le risque de cancer des ovaires. Il a été démontré que le risque de cancer du sein baisse de 7% pour chaque nouvelle grossesse menée à terme et de 4,3% pour chaque année d’allaitement.
  • Une étude a démontré qu’un allaitement diminue les risques de problèmes cardiaques (maladies cardiovasculaires, attaques et crises cardiaques). En outre, plus l’allaitement est long et plus les risques diminuent.
  • Il diminue le risque de fracture de la hanche.
  • L’allaitement aide les mamans a gérer le stress.
  • L’allaitement permet de perdre le poids pris pendant la grossesse (et sans régime !).

Pour l’enfant :

  • Le lait maternel contient les anti-corps de la mère. Comme ce dernier n’a pas encore développé sont immunité propre, c’est la seule chose qui lui permet de se défendre contre les pathogènes qu’il rencontre.
  • Il favorise le développement sensoriel et cognitif des bébés.
  • Il réduit la mortalité des enfants.
  • Des études ont démontré qu’il diminue les risques de surpoids et d’obésité durant l’enfance et l’adolescence, à l’inverse des laits industriels.
  • Une étude a montré qu’il réduit les risques d’allergies et d’asthme.
  • Il a été démontré que l’allaitement réduit le taux de cholestérol à l’âge adulte, le risque d’otites, d’infections urinaires, de mort subite, de maladies chroniques et de maladies respiratoires telles que les rhumes.
  • L’allaitement aide au bon développement des mâchoires du bébé.

Pour la mère et l’enfant :

  • L’allaitement maternel favorise la relation mère-enfant. La réalisation de la tétée permet à ce couple de créer puis de resserrer des liens affectifs. Le bébé sent la chaleur et le battement du cœur de sa mère, ce qui le rassure.

  • De plus, il développe les capacités de la mère à répondre aux besoins de son enfant.

allaitement-maternel

L’allaitement présente de multiples avantages

3. L’allaitement maternel prolongé a un impact positif

Une étude a démontré que les enfants qui sont allaités plus de 6 mois ont une meilleure santé mentale pendant l’enfance et l’adolescence.

Une autre a prouvé que les adultes qui ont été allaités sont plus intelligents, en particulier ceux allaités au moins 6 mois. Ceci est également valable pour les prématurés. De même, ils ont des scores plus élevés au test sur les fonctions exécutives, ont de meilleures compétences sociales et présentent moins de troubles déficitaires de l’attention.

Une troisième a montré qu’ils ont moins de risque de développer la maladie cœliaque.

4. Quels aliments choisir pour un bon allaitement ?

Certaines plantes sont réputées être bonne pour la production de lait, alors que d’autres pas. Voici donc une liste pour vous aider à y voir plus clair. Elle se veut juste indicative. dans tous les cas, suivez votre instinct. Votre corps sait mieux que quiconque ce dont il a besoin.

Aliments et plantes galactogènes (qui favorisent la production de lait) :

  • le fenouil,
  • les lentilles,
  • le fenugrec,
  • les amandes,
  • la levure de bière,
  • les noix de cajou,
  • la verveine,
  • les dattes,
  • l’anis,
  • la feuille de framboisier rouge,
  • le chardon béni.

Aliments et plantes à éviter pendant l’allaitement :

  • le camphre,
  • la caféine (café, cola),
  • le tabac,
  • la menthe,
  • le persil,
  • le soja,
  • la sauge.
allaitement-au-sein

Il est possible d’allaiter dans la plupart des cas

5. Je ne peux pas allaiter parce que…

Il est fréquent d’entendre des femmes dire Moi, je ne peux pas allaiter parce que.. ou bien Je n’ai pas allaité mes enfants car... Voici donc un tour d’horizon des fausses raisons pour lesquels un allaitement n’est pas possible (en réalité il l’est presque toujours) :

  • Je ne peux pas allaiter à cause de la forme de mes seins/mamelon/aréoles/etc. C’est faux. Peut importe votre physionomie, elle est forcément adapté à votre enfant. En même temps c’est un peu vous qu’il l’avez fait !
  • Je ne peux pas allaiter car mes seins sont trop petits. C’est faux. La quantité de lait produite n’est pas liée à la taille des seins. Quand bien même, c’est le mécanisme de tétée qui enclenche la production de lait : plus le bébé tête plus vous fabriquez du lait. Peu importe votre taille de soutien-gorge.
  • Je ne peux pas allaiter car je ne produis pas assez de lait. C’est faux. La production de lait est stimulée par la tétée. Elle diminue par contre si les stimulations ne sont pas assez nombreuses. Le meilleur moyen pour allaiter suffisamment, c’est donc de faire téter. Et pour vous aider, pensez à prendre les aliments cités ci-dessus.
  • Je ne peux pas allaiter car j’ai des jumeaux/triplés. C’est faux. Il est possible d’allaiter plusieurs enfant en même temps. C’est d’ailleurs le principe de base de la nourrice.
  • Je ne peux pas allaiter car je suis malade/j’ai des médicaments. C’est faux. La plupart des maladies et des médicaments sont compatibles avec l’allaitement.

Conclusion

L’allaitement maternel présente de nombreux avantages : économies, amélioration de la santé de la mère et de l’enfant, praticité… Qui plus est, il est possible dans la majorité des cas. Le principal souci à l’allaitement en France est bien le manque d’information des mères. Avez-vous allaité vos enfants ? Ou prévoyez-vous de le faire pour les suivants ? Pourquoi ?

ameliorer-relation-parents-enfants

L’allaitement aide à la relation mère-enfant

Pour aller plus loin concernant l’allaitement maternel :

  • Les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé concernant l’allaitement :
    • début de l’allaitement dans l’heure qui suit la naissance,
    • allaitement exclusif au sein,
    • allaitement exclusif pendant 6 mois minimum,
    • allaitement au moins jusqu’aux 2 ans de l’enfant,
    • allaitement à la demande (dès que le bébé réclame),
    • pas de biberon, sucette ou tétine.
  • Une liste des hôpitaux amis des bébés, où le personnel est formé pour favoriser l’allaitement.
  • La carte des animatrices de la leche league, qui donne des conseils concernant l’allaitement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s