Quelles plantes compagnes choisir ? Du Pain de pourceau au Zinnia.

Le compagnonnage au jardin est connu depuis des millénaires. Les plantes y favorisent ou inhibent la croissance et la récolte les unes des autres.

Dans certains cas elles attirent ou éloignent les ravageurs. Autant savoir les associer pour en tirer le meilleur parti, plutôt que d’en subir les influences négatives. Voici donc notre dernier volet sur les plantes compagnes. Vous pouvez bien sûr retrouver le premier et le deuxième, ou relire notre billet sur le fonctionnement de ces mariages de raison.

Le pain de pourceau : cf cyclamen d’Europe.

Le panais au potager se mari bien avec

Le panais au potager se marie bien avec la betterave et le radis

Le panais

  • aime : la betterave, le chou-rave, l’oignon blanc, le radis.
  • n’aime pas : la laitue.

Le panais empêche la croissance de la laitue.

La passerage

  • aime : les arbres fruitiers.

La pastèque

  • aime : les choux, le haricot, la tomate.

La patate douce

  • aime : le haricot.
  • n’aime pas : le piment, le poivron.
De nombreuses plantes sont employées dans la lutte biologique contre les maladies du pêcher

De nombreuses plantes sont employées dans la lutte biologique contre les maladies du pêcher

Le pêcher

  • aime : l’absinthe, l’ail, le chénopode blanc, la ciboulette, le fraisier, le raifort, la tanaisie, la verge d’or.
  • n’aime pas : l’érable, le fusain, le noisetier, l’orme.

L’ail, la ciboulette et le raifort permettent de lutter contre les ravageurs et certaines maladies, dont la cloque. Les pucerons resteront au loin grâce à l’absinthe et la tanaisie. L’ail éloigne le puceron vert. Le fraisier, la verge d’or ou le chénopode blanc hébergent des prédateurs de la chenille tordeuse orientale, qui fait des dégâts au niveau des rameaux et des pêches.

Le fusain et l’orme attirent le puceron vert.

Le persil

  • aime : l’artichaut, l’asperge, l’oignon, le rosier, la tomate.
  • n’aime pas : le céleri, la laitue, le pois, le poireau.

Le persil protège le rosier des pucerons.

Le peuplier

  • n’aime pas : les arbres fruitiers.

Le peuplier a tendance à abriter des insectes xylophages qui peuvent contaminer les arbres fruitiers.

La phacélie est une jolie plante au jardin

La phacélie est une jolie plante au jardin

La phacélie

  • aime : les arbres fruitiers, la betterave, les choux, l’épinard, le souci.
  • n’aime pas : le zinnia.

La phacélie piège les nématodes de la betterave, du choux et de l’épinard. Elle attire les auxiliaires bénéfiques aux fruitiers. Par contre, elle tend à étouffer le zinnia.

Le pissenlit

  • aime : l’ail.
  • n’aime pas : les arbres fruitiers.

L’ail éloigne les campagnols.

Le pissenlit attire à lui les pollinisateurs, qui délaissent alors les arbres fruitiers.

éloigne les ravageurs du poireau

Certaines plantes éloignent les ravageurs du poireau

Le poireau

  • aime : la carotte, le céleri, le céléri-rave, le pourpier, le souci, la tagète, la tomate.
  • n’aime pas :  le concombre, le cornichon.

Toutes les sortes de céleri éloignent la teigne du poireau. Le céleri-rave permet d’avoir moins de mauvaises herbes, moins d’insectes et un meilleur rendement. Les carottes éloignent la teigne et le thrips. Le souci et la tagète éloignent la teigne.

Le concombre et le cornichon empêchent la germination et la bonne croissance du poireau.

La poirée

cf bette

Le poirier

Le poirier apprécie d’être cultivé à proximité de l’arbousier et de l’ail

Le poirier

  • aime : l’ail, l’arbousier, le trèfle.

L’ail et l’arbousier aident à lutter contre le psylle.

Le pois

  • aime : la camomille allemande, la coriandre, l’œillet d’Inde, le ricin, le sarrasin, le tournesol.

Le ricin éloigne le puceron vert. La coriandre attire les parasites du puceron du pois. L’œillet d’Inde la protège des vers. Le sarrasin fait fuir les insectes.

Le poivron

  • aime : le blé.

Le blé permet de lutter contre les pucerons du poivron.

Les pommes de terre peuvent être protégées du mildiou grâce à

Les pommes de terre peuvent être protégées du mildiou grâce à la ciboulette chinoise

La pomme de terre

  • aime : la camomille allemande, la ciboulette chinoise, la courge, la fève, la morelle de Balbis, le pois, le ricin, le souci, le Tagète minuta.

La fève améliore le rendement. Le pois et le ricin éloignent les doryphores qui mangent les pommes de terre. La morelle de Balbis protège des doryphores et des nématodes à kystes. Le Tagète minuta protège également les pommes de terre des nématodes. La ciboulette chinoise éloigne le mildiou.

Le pommier

  • aime : l’achillée millefeuille, le bleuet, la bourrache, la camomille allemande, la capucine, la ciboulette, le cresson, le trèfle.
  • n’aime pas : le baguenaudier, le bouillon blanc.

L’achillée millefeuille et la capucine éloignent les pucerons. Le cresson éloigne le puceron lanigère, les chenilles, les escargots, les fourmis et les campagnols. Le bleuet et la bourrache attirent des auxiliaires. Le baguenaudier attire la zeuzère, ravageur du pommier et le bouillon blanc attire des punaises créant des verrues sur certaines variétés de pommes. La camomille allemande éloigne les ravageurs. La ciboulette protège le pommier des maladies cryptogamiques.

Le pourpier

Le pourpier pousse bien avec l’oignon ou le chou

Le pourpier

  • aime : le chou, l’oignon, le poireau.

Le prunellier

  • n’aime pas : les arbres fruitiers à noyaux.

Le prunellier est sensible aux mêmes maladies et ravageurs que les fruitiers. Il vaut mieux éviter de les mélanger, au risque de voir des épidémies exploser.

Le prunier

  • aime : la vigne.
  • n’aime pas : le fusain, l’orme.

Le fusain et l’orme attirent le puceron vert.

Le prunier myrobolan

  • n’aime pas : les arbres fruitiers à noyaux.

fruitiers à noyaux et le prunelier myrobolan sont sensibles aux mêmes maladies et aux mêmes ravageurs. Il convient donc de ne pas les faire pousser ensemble.

Le radis

  • aime : la carotte, le cerfeuil, le genêt à balais, la sarriette, la tomate.
  • n’aime pas : le tournesol.

Le cerfeuil éloigne les ravageurs et les maladies, le genêt les altises.

Le raifort est une plante compagne utile au potager

Le raifort est une plante compagne utile au potager

Le raifort

  • aime : la fève.
  • n’aime pas : la vigne.

La fève fixe l’azote au sol et le fertilise.

Le ricin

  • aime : le pois, la pomme de terre, la tomate.

Le ricin éloigne les doryphores des pommes de terre, les pucerons des pois et les nématodes de la tomate.

Le romarin

  • aime : l’achillée millefeuille, la carotte, le chou, les Brassicacées.
  • n’aime pas : certaines annuelles, la sauge.

Le romarin éloigne la mouche de la carotte, la piéride du chou et la teigne des Brassicacées.

Il inhibe la croissance de nombreuses annuelles.

La roquette

  • aime : la betterave, la carotte, la chicorée frisée, la chicorée scarole.
La rose d'Inde est une plante compagne très appréciée

La rose d’Inde est une plante compagne très appréciée

La rose d’Inde

  • aime : la tomate.

La rose d’Inde protège la tomate de l’alternariose, les nématodes, la mouche blanche et les pucerons.

Le rosier

  • aime : l’ail, la ciboulette, l’épinard, la lavande, le persil, la rue, la sarriette, la sauge, le souci, la tanaisie, la tomate, le thym, la vigne.

L’ail augmente la quantité d’essence de rose produite. Les Alliacées le protègent de l’oïdium. Les plantes aromatiques éloignent les fourmis et les pucerons. L’épinard sert d’engrais vert. La tanaisie éloigne les insectes. Les pucerons sont éloignés par la lavande, le persil, la rue, le souci, le thym ou encore la tomate.

Le rosier permet de détecter les maladies de la vigne.

La rue

  • aime : les arbres fruitiers, le fraisier, le framboisier, le rosier.
  • n’aime pas : l’achillée millefeuille, le basilic, la camomille allemande, le chou.

La rue éloigne les pucerons des arbres fruitiers, du rosier et des fraisiers.

Le rutabaga se cultive comme le navet ou le chou

Le rutabaga se cultive comme le navet ou le chou

Le rutabaga

A associer comme les choux et le navet.

Les salades

  • aiment : le cerfeuil.

Le cerfeuil protège les salades des maladies et des ravageurs.

La scarole

  • n’aime pas :  le concombre, le cornichon.

Le concombre et le cornichon empêchent la croissance de la scarole.

Voir aussi : salades.

Le sarrasin est un très bon engrais vert : il nourrit le sol et le prépare pour les futurs récoltes

Le sarrasin est un très bon engrais vert : il nourrit le sol et le prépare pour les futures récoltes

Le sarrasin

  • aime : les arbres fruitiers, les choux.

Le sarrasin protège les fruitiers et les choux des pucerons.

La sarriette

  • aime : la fève, le haricot, le pois, l’oignon.
  • n’aime pas : le navet, le radis, la sauge.

La sarriette protège la fève, le haricot et le pois des insectes. Elle éloigne la mouche du haricot.

La sauge officinale protège de nombreux légumes du potager

La sauge officinale protège de nombreux légumes du potager

La sauge officinale

  • aime : la carotte, les choux, le pêcher.
  • n’aime pas : l’absinthe, le concombre, la coriandre, la mélisse, le romarin, la sarriette, le thym.

La sauge protège la carotte de la mouche, les choux de la piéride et le pêcher de la cloque.

Le sénéçon jacobée

  • aime : les arbres fruitiers.

Le sénéçon jacobée attire les syrphes, dont la larve se nourrit de pucerons.

Les Solanacées : on peut citer l’aubergine, la tomate, le piment, le poivron.

  • n’aiment pas : les Alliacées.

Le sorbier des oiseaux

  • n’aime pas : les arbres fruitiers.

Le sorbier des oiseaux est sensible aux mêmes maladies que les arbres fruitiers.

La spergule

Voir Espargoutte.

Le souci pousse bien avec le rosier ou

Le souci pousse bien avec le rosier ou le haricot

Le souci officinal

  • aime : la chicorée sauvage, les choux, le fraisier, le framboisier, le haricot, la pomme de terre, le poireau, le rosier.
  • n’aime pas : l’ail, le fenouil, le sarrasin.

Le souci protège les choux des insectes, le poireau de la teigne et le rosier des pucerons.

Il rend jaunes les feuilles du fenouil.

Le tagète

Voir aussi : œillet d’Inde, rose d’Inde, Tagète tenufolia, Tagète minuta.

  • aime : les agrumes, l’asperge, l’aubergine, le chou-fleur, le chou pommé, le fraisier, le maïs, le poireau.

Le tagète protège le poireau de la teigne.

Le Tagète minuta

Voir aussi : tagète

  • aime : le fraisier, la pomme de terre.

Le Tagète minuta protège le fraisier et la pomme de terre des nématodes.

Le Tagète tenuifolia

  • aime : l’aubergine, le chou, la tomate.

Le Tagète tenuifolia protège ces plantes des nématodes.

La tanaisie peut être utilisée de manière judicieuse au jardin

La tanaisie peut être utilisée de manière judicieuse au jardin

La tanaisie

  • aime : les arbres fruitiers, le pêcher, le rosier.

La tanaisie attire les auxiliaires des fruitiers. Elle protège le pêcher et le rosier des insectes.

La tétragone

  • aime : la tomate.

Le thym

  • aime : le rosier, le chou, le fraisier.
  • n’aime pas : la sauge.

Le thym protège le rosier des pucerons et le chou des piérides.

Il existe de nombreuses plantes compagnes de la tomate

Il existe de nombreuses plantes compagnes de la tomate

La tomate

  • aime : l’ail, l’asperge, le basilic, la camomille allemande, la capucine, la carotte, le céleri, les choux, la ciboulette chinoise, le concombre, le cosmos, l’inule visqueuse, le gombo, le groseillier à maquereaux, la laitue, le maïs, l’œillet d’Inde, la pastèque, le persil, le poireau, le radis, le ricin, la rose d’Inde, le rosier, le tagète tenuifolia, la tétragone, le zinnia.
  • n’aime pas : l’abricotier, l’absinthe, la bette, la betterave, le carvi, le fenouil, le noyer, le tournesol.

Associée au basilic et à la laitue, elle a un meilleur rendement. Le basilic repousse les aleurodes et le mildiou. La ciboulette chinoise protège également du mildiou. L’œillet d’Inde et la camomille allemande la protègent des vers. Le concombre, la camomille allemande, le ricin, le zinnia, le Tagète tenuifolia et le cosmos éloignent les nématodes. L’ail éloigne les campagnols. L’inule visqueuse aide à prévenir de la mouche de la tomate. La rose et l’œillet d’Inde protègent la tomate de l’alternariose, des nématodes, de la mouche blanche et des pucerons. Une branche de groseillier à maquereaux éloigne les insectes.

La tomate éloigne les pucerons du rosier et l’altise, la piéride et la mouche du chou. Elle protège de la mouche de l’asperge et de la carotte.

Le fenouil inhibe sa croissance. Elle inhibe la croissance de l’abricotier.

Le topinambour

  • aime : l’ail.

L’ail éloigne les campagnols.

Le tournesol aide

Le tournesol se cultive bien avec le haricot et la courge

Le tournesol

  • aime : la courge, le haricot, le maïs, le pois.
  • n’aime pas : le concombre, l’épinard, la laitue, la moutarde, le radis, la tomate.

Le trèfle

  • aime : les choux, le fraisier, la mâche, le maïs, le poirier, le pommier, la vigne.
  • n’aime pas : le groseillier à maquereaux.

Le trèfle favorise la prédation des pucerons, des chenilles et des mouches du chou.

La vigne

  • aime : l’hysope, l’origan, le pêcher, le prunier, le rosier, le trèfle
  • n’aime pas : le chou, le laurier noble, le raifort.

L’hysope augmente la récolte de la vigne. L’origan éloigne les parasites de la vigne. Le rosier permet de détecter ses maladies. Le trèfle apporte de l’azote.

Le laurier gêne sa croissance.

Le zinnia

Le zinnia repousse les nématodes de la tomate

Le zinnia

  • aime : la tomate.
  • n’aime pas : la phacélie.

Le zinnia éloigne les nématodes de la tomate. La phacélie envahit le zinnia.

Conclusion

Les cultures associées peuvent nous apporter beaucoup au potager. Elles peuvent nous guider afin de nous aider à nous passer d’intrants chimiques, comme les pesticides, tout en gardant un bon rendement. C’est donc à nous d’apprendre à en tirer le meilleur parti, afin de pouvoir guider les générations futures vers un monde plus sain. Si vous connaissez d’autres plantes compagnes, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Publicités

2 réflexions sur “Quelles plantes compagnes choisir ? Du Pain de pourceau au Zinnia.

  1. Pingback: Quelles plantes compagnes choisir ? De la Ciboulette à l’Ortie. | redactibio

  2. Pingback: Quelles plantes compagnes choisir ? De l’Abricotier au Chou pommé d’hiver. | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s