L’EFT : technique de libération émotionnelle

L’EFT, ou Emotional Freedom Technique, permet de se libérer des émotions négatives sans traitement chimique.

Cette technique, qui date des années 1980, nous vient des États-Unis. Elle se base sur un tapotage de certains points des méridiens qui permettent la libération d’émotions ressenties comme négatives (la peur, la colère, la tristesse, etc). Elle est employée pour débarrasser du ressenti négatif de certains événements vécus comme traumatiques.

Emotionnal Freedom Technic

L’EFT permet de se libérer du poids du passé

Historique de l’EFT

Dans les années 1970, un psychiatre et kinésiologue australien du nom de John Diamond a l’idée d’associer des phrases positives aux touchers des méridiens d’acuponcture pour la guérison des problèmes émotionnels.

Une dizaine d’année plus tard, Roger Callahan, psychologue américain, reprend l’idée et développe la TFT : Thought Field Therapy, ou Thérapie des Champs de Pensée. Il se concentre alors sur un seul problème à la fois et rajoute le tapotage. Il forme une séquence pour chaque type d’émotion. Cette technique est très compliquée.

Au début des années 1990, Gary Craig, ingénieur américain, suit une formation en TFT et s’en sert de base pour créer l’EFT, qu’il veut plus simple et accessible à tous. Il met sa méthode en accès libre et gratuit sur internet.  Puis il diminue le nombre de points nécessaires, rendant l’EFT plus facile à pratiquer.

L’EFT en pratique

On dit que l’EFT est une technique méridienne car elle se base sur les méridiens utilisés dans la médecine chinoise.

L’EFT permet d’éliminer les ressentis négatifs. Elle fait disparaître les douleurs psychiques ou physiques.

Pour débuter une séance d’EFT il faut donc se fixer un but, choisir quel sujet l’on va traiter. Une fois cela fait, on effectue une ronde, ou séquence, c’est-à-dire un enchaînement que l’on va répéter jusqu’à disparition totale ou diminution du ressenti.

Cet enchaînement peut varier d’une personne à l’autre, mais il contient toujours une partie de tapotage. En effet, l’EFT stimule certains points d’acuponcture. La différence c’est qu’ici c’est les doigts qui sont utilisés et pas des aiguilles : on parle de digipuncture, ou de tapotage, car on tapote certains points précis. Pendant cette phase, on répète une phrase positive en lien avec le problème traité.

Lors d’une séance, on peut être assis, debout ou allongé, l’important étant d’être dans une position confortable. Il n’y a pas besoin de se dévêtir.

L’EFT permet de diminuer ou d’éliminer une émotion négative, toxique. On garde toujours la connaissance de ce qui a causé le mal-être, mais en tant que souvenir uniquement. L’EFT peut aussi être employée pour faire disparaître une phobie ou un comportement nuisible. Elle peut être utilisée seule ou avec l’aide d’une personne spécialisée.

EFT

L’EFT aide à évacuer les ressentis toxiques

L’interview

Joëlle Cornebize pratique l’EFT en Ariège et à Toulouse. Elle partage avec nous sa vison de l’EFT.

Rédactibio : si vous deviez décrire l’EFT en 3 mots, lesquels utiliseriez-vous ?

Joëlle Cornebize : Épanouissement, libération, clarté d’esprit. Je l’ai observé sur moi et sur les personnes que j’accompagne. L’EFT est une expérience, pas une théorie.

R. : Comment avez-vous connu l’EFT ?

J. C. : Je l’ai connu à force de chercher des solutions pour faire disparaitre mes propres états émotionnels qui m’envahissaient. J’ai lu un article. Je suis allée voir l’auteur un week-end. Ça m’a complétement bluffé. L’état toxique qui m’encombrait a disparu sur le champ. Par état toxique j’entends état émotionnel négatif.

R. : Avez-vous tout de suite voulu être praticienne ? Pourquoi ?

J. C. : J’ai tout de suite senti que l’EFT me correspondait. C’est un outil qui a supplanté les autres méthodes.

R. : Quels sont vos objectifs ?

J. C. : L’objectif est d’accompagner la personne dans son ombre émotionnelle toxique qui l’empêche de voir clair. Pour arriver à la lumière il faut d’abord contacter l’ombre. Et l’ombre on ne peut pas la voir. J’ai essayé sur moi, puis sur d’autres et j’ai vu que cela fonctionne aussi.

R. : Quelle(s) formation(s)/école(s) avez-vous suivie(s) ?

J. C. : Le Dr Callahan a crée l’EFT il y a 11 ans. C’est à ce moment que je ai connu l’EFT. Il n’existait alors qu’une seule formation.

R. : Que faisiez-vous avant ?

J. C. : Avant de pratiquer l’EFT j’accompagnais les gens avec d’autres outils.

R. : Qu’est-ce-que vous apporte l’EFT ?

J. C. : L’apport de l’EFT c’est la clarté, la clairvoyance et la libération des émotions positives : la créativité, l’être sans agitation, aller avec confiance sans faire intervenir un état toxique. Elle vide les pensées intellectuelles qui peuvent être toxiques aussi, comme « Je ne vais pas y arriver ».

R. : Pourquoi recommanderiez-vous (ou pas) à quelqu’un de devenir praticien EFT ?

J. C. : Je recommande l’EFT car il apporte 95 % de résultat et 100 % de mieux être.

R. : Pourquoi recommanderiez-vous (ou pas) une séance d’EFT ?

J. C. : Je recommande la pratique de l’EFT. Je pense que plus de personnes la pratiqueront et plus il y aura de paix. Ma démarche est l’ouverture de conscience. Mais certaines personnes ont une démarche erronée.

R. : Est-ce adapté à tout le monde ? Dans quels cas (s’il y en a) refusez-vous une séance ?

J. C. : L’EFT ne fonctionne pas avec les personnes sous traitement psychiatrique. Je ne traite plus ces personnes. Il ne fonctionne pas avec les personnes qui restent dans le contrôle mental et les pervers narcissiques.

R. : Comment se déroule une séance ? Combien de temps dure-t-elle ? A partir de quel âge ?

J. C. : Une séance correspond au suivi des séances précédentes de coaching (note : certains praticiens réalisent des séances ponctuelles). Je pose des questions pour détecter dans le vécu actuel ou passé, quelle est la nature de l’émotion qui a été toxique. Je cherche à nommer les émotions, à raconter l’histoire de la personne au moment de la consultation. Puis nous faisons le tapotage sur les points d’acuponcture donné par le Dr Callahan.

J’ignore à l’avance le nombre de séances [nécessaires], cela dépend du caractère, du passé de la personne mais aussi de sa propension à réagir. J’inclus la psychogénéalogie quand il le faut.

Une séance dure 1 heure. Pour moi, il n’y a pas de limite d’âge. Je commence avec des enfants de 10 ans car avant ils sont indisciplinés et préfèrent visiter la maison… La personne la plus âgée que j’ai suivi avait 75 ans.

R. : Quel est votre objectif lors d’une séance ?

J. C. : Lors d’une séance l’objectif est défini par la personne. Je fais alors le suivi et enchaîne petit à petit. L’objectif peut être formulé par « Je veux traiter ceci » ou « J’ai remarqué cela » ou le suivi peut durer plus longtemps.

R. : Voudriez-vous rajouter quelque chose ?

J. C. : Sur internet on dit que l’on peut pratiquer l’EFT soi-même pour des petites choses comme la peur des araignées. Compte tenu de ma démarche je le déconseille. On ne peut pas aller à la rencontre de soi-même sans un coach. Cela fait des dégâts et fait tourner en rond. De plus, l’EFT a été ridiculisée. Il faut faire attention chez qui on va faire de l’EFT. Le mieux c’est d’aller voir différentes personnes et de choisir en fonction de son ressenti. Ce n’est pas une question de technique mais de personne. Certaines personnes bardées de diplômes sont nulles et d’autres avec de l’expérience sont beaucoup plus fiables. C’est une question d’expérience et d’honnêteté. Il faut faire confiance à son intuition et son ressenti.

Conclusion

L’EFT permet d’apporter un soulagement à de nombreux problèmes physiques et psychologiques. Elle peut aider à résoudre les conséquences nocives de traumatismes -conscients ou non-, des phobies ou encore d’addictions. C’est une technique non invasive dont les effets sont durables.

Avez-vous déjà essayé l’EFT ? Quel est votre ressenti ?

Publicités

Une réflexion sur “L’EFT : technique de libération émotionnelle

  1. Pingback: L’hypnose ericksonienne : comment ça marche ? | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s