Monnaies locales : avantages et inconvénients

Les monnaies locales permettent d’acheter dans une zone restreinte. Représentent-elles vraiment le futur ou une économie alternative ?

monnaie locale

Les monnaies locales sont échangées contre des euros

Les différents types de monnaies locales

Les monnaies complémentaires peuvent être divisées en 2 groupes

  • les monnaies locales appuyées sur la monnaie officielle : 1 unité = 1 €. La monnaie nationale est souvent placée dans une banque éthique.
  • les monnaies complémentaires non appuyées sur la monnaie nationale : leur unité n’a pas de rapport avec la monnaie officielle. L’accord d’échange de biens ou services existants créé la monnaie. Elles comptent 2 sous-catégories :
    • les monnaies de lien, comme les Systèmes d’Echanges Locaux (SEL), les banques de temps, les accorderies ou les Jardins d’Echange Universel (JEU), plus tournés vers les personnes individuelles,
    • les barters, ou troc, qui regroupent plus les entreprises.

Comment fonctionne la monnaie locale ?

Nous parlerons ici des monnaies locales appuyées sur la monnaie officielle. Une unité de monnaie est égale à un euro, ce qui permet de l’utiliser plus facilement, sans avoir à faire de conversion. Mais c’est cela même qui rend son intérêt difficile à comprendre.

Ceux qui l’utilisent le font car cela représente pour eux une façon de dynamiser l’économie locale, car son emploi est restreint à une zone géographique. Cela permet aux commerçants qui l’acceptent de se démarquer des autres et donc d’attirer plus de clients.

Les monnaies locales ne permettant pas d’épargner, la circulation de l’argent est plus rapide qu’avec l’euro (le rapport peut aller de 4 à plus de 30 !). Il est fréquent de croire que les monnaies locales, car elles ne peuvent pas être épargnées, luttent contre les dérives de la finance. Or, le montant en euro équivalant aux monnaies locales circulantes est stocké sur des comptes bancaires. Cette somme (550 000 € pour l’eusko, la monnaie basque) est bloquée pour son propriétaire. Elle est donc à libre disposition pour la spéculation. De plus, l’argent est dédoublé : une partie en circulation sous forme de monnaie locale, une autre en euro placée sur un compte. Une augmentation de la quantité de monnaie ne peut avoir pour effet de lutter contre les problèmes financiers ! Certains arguent que l’argent généré par les placements est investi dans des projets porteurs de sens. Pour que l’argent génère des intérêts, il faut qu’il ait été placé en bourse. Or les monnaies locales veulent justement lutter contre ce phénomène !

En outre, elle risque pour les uns de constituer un repli sur soi et elle permet de limiter l’inflation pour les autres. Mais les prix étant fixés à parité avec l’euro, une éventuelle inflation impacterait autant les deux monnaies.

MLC

La parité avec l’euro est presque toujours appliquée

Les monnaies locales complémentaires sont-elles légales ?

Il est illégal, pour tout autre que le gouvernement, de créer de la monnaie. Or, il existe de nombreuses alternatives à l’euro, comme les chèques-restaurant pour les versions papiers, ou le bitcoin pour les monnaies numériques. Alors, que dit la loi ?

une entreprise peut fournir des services de paiement fondés sur des moyens de paiement qui ne sont acceptés […] que dans un réseau limité de personnes acceptant ces moyens de paiement ou pour un éventail limité de biens ou de services. (Article L521-3.I) du code monétaire)

Il est donc possible de créer un moyen de paiement, dès que son utilisation est limitée.

En outre, l’article L314-1.III) du même code prévoit que :

« N’est pas considérée comme un service de paiement : […]

a) Un titre de service sur support papier

Les coupons d’échange produit par les monnaies locales sont considérées comme un titre de service.

La loi dites ESS (Economie Sociale et Solidaire) de 2014 a reconnu légalement les monnaies locales.

Les monnaies locales en chiffres :

  • Il existe plus de 30 monnaies locales ;
  • 14 % des Français en utilisent une,
  • 29 % sont favorables à l’introduction d’une monnaie complémentaire nationale.
  • En moyenne, chaque monnaie compte 450 utilisateurs
  • et 90 professionnels
  • pour 26 000 € en circulation.
  • 94 % sont supportées par une association loi 1901.
eusko

Les monnaies locales peuvent-elles vraiment réguler la finance ?

Que retenir des monnaies locales ?

Si les monnaies locales permettent de créer du lien sur un territoire, les avantages financiers qu’elles prônent ne sont que des miroirs aux alouettes. Pour pallier les points négatifs de l’économie actuelle, la mise en place d’un revenu de base ou s’appuyer sur une monnaie fondante peuvent être des solutions…

Pour aller plus loin :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s