La sauge officinale, une pharmacie à elle toute seule

La sauge salvatrice, comme l’appelaient les anciens, soigne les problèmes hormonaux, de digestion ou encore de transpiration. La connaissez-vous ?

sauge

La sauge est une plante de base dans la pharmacopée

Différents noms pour une même plante

Noms communs : sauge, sauge officinale, thé d’Europe, thé de Provence, thé de Grèce, herbe sacrée

Nom latin Salvia officinalis

Division : Magnoliophyta

Ordre : Lamiales

Famille : Lamiacées

Description de la sauge officinale

Généralités : La sauge est une plante très ramifiée qui peut atteindre 1 mètre de haut.

Tige : Sa tige est carrée.

Feuilles : Les feuilles de la sauge, vertes pâles, sont oblongues, elliptiques et veloutées. On les trouve toute l’année car leurs revêtements laineux les protègent l’hiver. Leurs bords sont dentelés. Les feuilles sont rugueuses, réticulées, molles, opposées. Les feuilles inférieures sont pétiolées.

Racine : Sa racine, brune, est fibreuse.

Fleurs : Les fleurs sont bleues ou quelquefois roses. On les voit de mai à août.

Graines et fruits : Le fruit de la sauge est un akène.

sauge officinale

Les fleurs de la sauge colorent les prairies l’été

Histoire de la sauge

La sauge est l’une des plantes cultivées depuis le plus longtemps. Aussi bien en Europe qu’en Asie, elle a la réputation de soigner bien des maux et de repousser l’heure de la mort. Le mot « sauge » apparaît au XIIIème siècle. Il dérive du latin salvia, qui signifie « guérir ». Elle était d’ailleurs dénommée Salvia salvatrix, ce qui souligne son pouvoir de guérison.

Utilisations de la sauge officinale

Composition de la sauge :

La sauge officinale est composée de :

  • pinène,
  • thuyone,
  • salvinène,
  • cinéol,
  • camphène,
  • tanins,
  • bornéol,
  • saponine,
  • résine,
  • mucilage,
  • acides,
  • sels,
  • œstrogènes,
  • vitamines,
  • asparagine.

Propriétés de la sauge officinale :

anti-inflammatoire, anti-microbienne, anti-sudorifique, antiseptique, antispasmodique, apéritive, astringente, bactéricide, calmante, cicatrisante, désinfectante, digestive, énergétique, diurétique, emménagogue (problèmes de règles), fébrifuge, laxative, stimulante hormonale et de la mémoire, tonique nerveux

Indications  pour la sauge:

amygdalite, aphte, asthénie, asthme, crampe d’estomac, dépression, diarrhées,  douleur abdominale et menstruelle, fièvre, gingivite, hypotension, leucorrhées, maux de gorge, ménopause, montée de lait (stoppe), morsure, pharyngite, piqure, plaie, régulariser les règles, transpiration, toux, vertige, vomissements

Posologies de la sauge :

  • amygdalite
    • utiliser les feuilles en infusion
  • aphte

    • en gargarisme
  • asthénie
    • utiliser les feuilles en infusion
  • asthme
    • faire bruler des feuilles séchées
  • crampe d’estomac
    • utiliser les feuilles en infusion
  • dépression
    • utiliser les feuilles en infusion
  • diarrhées
    • utiliser les feuilles en infusion
  • douleur abdominale et lors des règles
    • utiliser les feuilles en infusion
  • fièvre
    • utiliser les feuilles en infusion
  • gingivite

    • en gargarisme
  • hypotension
    • utiliser les feuilles en infusion
  • leucorrhées
    • utiliser les feuilles en infusion
  • maux de gorge

    • en gargarisme
    • utiliser les feuilles en infusion
  • ménopause
    • utiliser les feuilles en infusion
  • montée de lait
    • utiliser les feuilles en infusion
  • morsure
    • frotter des feuilles localement
  • pharyngite
    • utiliser les feuilles en infusion
  • piqure
    • frotter des feuilles localement
  • plaie
    • frotter des feuilles localement
  • régulariser les règles
    • utiliser les feuilles en infusion
  • sudation
    • frotter des feuilles localement
  • toux
    • en gargarisme
  • vertige
    • utiliser les feuilles en infusion
  • vomissements
    • utiliser les feuilles en infusion

Contre-indications de la sauge officinale :

  • La sauge étant abortive, ne pas utiliser chez la femme enceinte.
  • Ne pas employer chez la femme allaitante.
  • Éviter chez les épileptiques.

 

salvia officinalis

Les feuilles de la sauge, facilement reconnaissables, sont employées en cuisine

Recettes à la sauge

Barigoule d’artichauts à la sauge

Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 10 feuilles de sauge
  • 8 artichauts
  • 1 botte d’oignons
  • 2 carottes
  • 1 poivron
  • 25 cl de vin blanc
  • 1 bouquet garni

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 30 minutes

Lavez, épluchez et coupez les oignons et les carottes, lavez et coupez le poivron. Faites cuire les légumes pendant 5 minutes. Pendant ce temps, enlevez les feuilles supérieures des artichauts et coupez-les dans le sens de la longueur. Ajoutez-les aux autres légumes, faites cuire 5 minutes de plus. Ajoutez le vin, un verre d’eau, le bouquet garni. Salez, poivrez, couvrez et faites bouillir 30 minutes. Faites refroidir et réservez les artichauts au moins 1/2 journée au frigo. Servez avec des tartines grillées et aillées.

Spaghetti à la tomate et à la sauge

Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 2 feuilles de sauge
  • 400 g de spaghetti
  • 250 ml de sauce tomate
  • 2 gousses d’ail
  • 1 piment séché
  • 60 g de feta

Préparation : 10 minutes

Cuisson : 10 minutes

Coupez finement la sauge, émincez l’ail et le piment. Faites revenir dans de l’huile. Ajoutez la sauce tomate et faites chauffer à feu moyen 8 minutes. Pendant ce temps, faites cuire les pâtes. Ajoutez la feta à la sauce tomate, baissez le feu et mélangez. Assaisonnez la sauce, égouttez les pâtes et mélangez le tout. Buon appetito !

Pêches à la faisselle, à la vanille et à la sauge

Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 4 pêches
  • 500 g de faisselle
  • 2 gousses de vanille
  • 20 cl de crème liquide
  • 300 g de sucre
  • 50 g de sucre glace
  • 1 branche de sauge
  • 2 fleurs de badiane

Préparation : 40 minutes

Cuisson : 30 minutes

Préparation de la crème : après avoir égoutté votre faisselle pendant 30 minutes, mélangez avec les grains d’une gousse de vanille et le sucre glace. Montez la crème liquide en chantilly et incorporez-la à la faisselle. Réservez dans une poche à douille.

Faites bouillir 1 L d’eau avec le sucre, la badiane, la sauge et la vanille restante. Laissez infuser à feu très doux 20 minutes, puis faites cuire les pêches dans ce sirop. Égouttez puis coupez en deux les pêches. Servir froid, avec la crème et le sirop.

sauge sauvage

La sauge est une plante bien connue des herboristes

Que retenir à propos de la sauge officinale ?

La sauge, employée depuis toujours pour ses nombreuses vertus, est également idéale utilisée en cuisine. Et vous, comment vous en servez-vous ?


A noter : les informations fournies ne peuvent en aucun cas engager notre responsabilité quant à l’utilisation qu’il en est fait. De même elles n’ont pas valeur de prescription thérapeutique ou médicale. En cas de problème de santé, nous vous conseillons de prendre avis auprès d’une personne compétente.

Publicités

4 réflexions sur “La sauge officinale, une pharmacie à elle toute seule

  1. Pingback: Comment lutter naturellement contre l’asthénie et la fatigue? | redactibio

  2. Pingback: Comment soulager la douleur naturellement ? | redactibio

  3. Pingback: Le thym : une plante aux mille usages | redactibio

  4. Pingback: Le romarin vous veut du bien ! | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s