Jus vais bien, ne t’en graisse pas !

Vous connaissez surement les miraculeuses cures de jus de fruits et de légumes, plébiscitées par les stars et les nombreux maîtres de santé ! Mais connaissez-vous la véritable histoire de l’homme derrière ce phénomène ? On vous conte aujourd’hui l’étonnant et captivant périple de Joe Cross, cet australien pas si ordinaire que ça !

Juicing_for_Weight_Loss___Reboot_With_Joe___Fat_Sick___Nearly_Dead_Home1.png

7,3 milliards d’habitants, 1,8 milliard d’obèses, 2,3 milliards de morts de maladies cardiovasculaires, et pourtant aucun remède miracle…

Certes, l’épidémie d’obésité ne date pas d’hier, et est influencée par bien d’autres facteurs que notre mauvaise et opiniâtre volonté. Nos modes de vie sont en effet très sédentaires et chronophages. Quant à notre société de consommation, elle est  toujours plus incitative et déculpabilisante.

Malgré un accès à l’information aujourd’hui bien plus averti, nous restons accrochés à nos cultures, habitudes et peurs alimentaires. Peurs de découvrir l’envers du décor (ou plutôt de nos assiettes) ! Face au marketing, aux lobbies et à notre amour du goût, nous inclinons la face au changement.

Mais un homme à su susciter l’intérêt de nombreux américains à l’instar de son prédécesseur Morgan Spurlock (à l’initiative du documentaire buzz « Supersize me » où pendant un mois il se filme mangeant exclusivement McDonald’s).

Si je vous dit cure de jus détox ? Vous me parlerez surement de régime alimentaire plébiscité par un médecin ou une nouvelle instagrameuse à la mode ? Eh bien non, l’homme derrière cette méthode n’est autre que Joe Cross, un trader australien de 51 ans, établit aux Etat-Unis.

Ce dernier réalise en 2010 le documentaire « Fat, sick and nearly dead » (dont son second opus en 2014) où il relance le débat du régime crudivore (qui consiste à se nourrir uniquement de légumes et de fruits frais) ainsi que les bienfait d’une l’alimentation végétalienne.

joe-juicer-654x435

Joe Cross

A 40 ans et en surcharge pondérale, Joe camoufle une maladie auto-immune dont il souffre (un urticaire chronique se matérialisant par des éruptions cutanées sur tout le corps) en ingurgitant 3 doses de Prednisolone par jour, un anti-inflammatoire puissant. Mais à forte dose, la médication diminue la réponse immunitaire entraînant alors de nombreux troubles physiques.

Hospitalisé, il réalise plus d’une centaine d’examens de 6 médecins différents, sans succès de guérison. Lui vient alors la réflexion suivante : « Quand je m’écorchais le genou, petit, je n’avais rien à faire. Il suffisait de ne pas y toucher pour que ça se résorbe. Si le corps peut se soigner tout seul de l’extérieur, pourquoi n’en serait-il pas de même de l’intérieur ? »

C’est ainsi qu’il entame sa fameuse cure des 60 jours de jus de légumes verts. Pendant 2 mois, il décide de se nourrir uniquement de végétaux broyés à l’aide d’une centrifugeuse, son meilleur allié sur la route des Etats-unis où il décide de partager son incroyable combat contre l’obésité et la maladie !

Sa formidable odyssée a su démocratiser le phénomène du juicing faisant de plus en plus d’adeptes aux Etats-Unis et en Europe notamment grâce à l’implosion des bars à jus dans les grandes villes. Copieux, savoureux et peu chers, les fruits et légumes auront tôt ou tard leur JUS-tice !

Santé !

joe_cross_after.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s