L’ylang-ylang, le bien-être des pieds à la tête

L’ylang-ylang est une plante qui soulage les problèmes de fatigue, émotionnels ou bien ceux de peau. Découvrez-la.

fleur-ylang-ylang

Les fleurs de l’ylang-ylang sont jaunes

Différents noms pour une même plante

Noms communs : ylang-ylang, ilang-ilang

Nom latin Cananga odorata

Division : Magniolophyta

Ordre : Magniolalies

Famille : Annonaceae

Description de l’ylang-ylang

Généralités : L’ylang-ylang est un arbre originaire d’Asie du Sud-Est. Son nom signifie la »fleur des fleurs ». Il peut mesurer jusqu’à 30 mètres de hauteur. Au début de sa croissance, il pousse de 2 à 5 mètres par an.

Feuilles : les feuilles du ylang-ylang mesurent de 4 à 8 cm de large et de 8 à 20 cm de long. Elles sont coriaces, alternes et persistantes. Elles sont également entières et leur nervure est très prononcée. Elles présentent une couleur vert vif.

Fleurs : L’ylang-ylang peut produire 3 à 4 kg de fleurs par récolte. Les fleurs peuvent être en grappe ou solitaires. Elles se situent en position axillaire, sur un pédoncule de 2.5 à 5 cm de long. L’ylang-ylang est fleuri toute l’année, avec une explosion au moment le plus chaud et humide de l’année. Ses fleurs sont blanches, puis vertes, et enfin jaunes à la base rouge. Les fleurs de l’ylang-ylang sont formées de :

  • un calice à trois lobes réfléchis de 6 mm,
  • six pétales longs et pendants en lanière disposés en deux cercles,
  • des étamines nombreuses en spirale,
  • de multiple carpelles libres.

Graines et fruits : Les fruits de l’ylang-ylang sont formés de méricarpes pendants de forme ovale qui sont noirs lorsqu’ils sont mûrs. Ils mesurent environ 25 cm de long. Les baies contiennent entre 6 et 12 graines brunes.

Habitat : L’ylang-ylang est originaire d’Inde, Philippines, Malaisie et Indonésie. Il a par la suite été introduit dans la plupart des îles tropicales du Pacifique et d’Amérique. Il pousse dans les zones humides et chaudes avec une pluviométrie élevée. On le trouve sur le bord des chemins, les jachères et les forêts.

cananga_odorata

L’ylang-ylang est originaire d’Asie

Utilisations de l’ylang-ylang

Récolte : La distillation des fleurs pour fournir l’huile essentielle d’ylang-ylang a débuté aux Philippines, à Manille, dans les années 1860. Albert Schwenger, marin, est séduit par l’odeur des fleurs. La culture de ylang-ylang est alors reprise par les planteurs français de l’océan indien à grande échelle. Les débouchés sont principalement les parfumeurs français. La production industrielle s’installe ensuite à la Réunion mais est rapidement abandonnée à cause des fréquents cyclones. Elle se déplace alors dans les Comores et à Madagascar. Ce sont de nos jours les centres principaux de production d’huile essentielle d’ylang-ylang : les Comores produisent annuellement 50 à 70 tonnes, et Madagascar 15 à 20 tonnes, ce qui représente 84 % de ses exportations.

La distillation se fait dans des alambics à l’eau. Elle dure entre 12 et 20 heures. Pour 2 kg d’essence, il faut 100 kg de fleurs.

Composition : L’huile essentielle d’ylang-ylang est composée de :

  • 34 % de benzoate de méthyle,
  • 20 % de 4-méthylanisole,
  • 19 % de benzoate de benzyle,
  • 9 % d’isocaryophyllène,
  • 8 % de germacrène D,
  • 3 % d’α-farnésène,
  • 2 % d’acétate de linalyle,
  • 2 % d’α-caryophyllène.

Propriétés de l’ylang-ylang : antidouleur, antispasmodique, calmante cardiaque, hypotensive, tonique capillaire, cutanée et nerveuse, régénératrice cutanée, relaxante nerveuse, stimulante intellectuelle et sexuelle

Indications de l’huile essentielle d’ylang-ylang : agitation, angoisse, arythmie, asthénie, blocage nerveux, cauchemar, chute des cheveux,  contractures, crampes, déprime latente, douleurs musculaires et spasmodiques, émotivité, énervement, frigidité, hypertension artérielle, insomnie, irritabilité, nervosité, palpitations, peau fatiguée, grasse ou terne, plexus bloqué, radiothérapie, règles douloureuses, saute d’humeur, spasmes respiratoires, spasmophilie, stress, surmenage, tachycardie, tensions psychiques, troubles cardiaques bénins, troubles de la ménopause, troubles du sommeil

Posologies de l’ylang-ylang :

Huile essentielle

  • agitation
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • angoisse
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • arythmie
    • diluez une goutte dans de l’huile végétale et appliquez sur le haut du dos, la colonne vertébrale, le plexus et la plante des pieds
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
  • asthénie
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • blocage nerveux
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • cauchemar
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • chute des cheveux
    • diluez quelques gouttes dans le shampoing
  • contractures
    • mélangez une goutte dans de l’huile végétale et appliquez localement
  • crampes
    • mélangez une goutte dans de l’huile végétale et appliquez localement
  • déprime latente
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • douleurs musculaires ou spasmodiques
    • mélangez une goutte dans de l’huile végétale et appliquez localement
  • émotivité
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • énervement
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • frigidité
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • diluez dans une huile végétale et massez le thorax, la colonne vertébrale et la plante des pieds
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • hypertension artérielle
    • diluez une goutte dans de l’huile végétale et appliquez sur le haut du dos, la colonne vertébrale, le plexus et la plante des pieds
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
  • insomnie
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • irritabilité
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • nervosité
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • palpitations
    • diluez une goutte dans de l’huile végétale et appliquez sur le haut du dos, la colonne vertébrale, le plexus et la plante des pieds
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
  • peau fatiguée, grasse ou terne
    • mélangez une goutte dans de l’huile végétale et appliquez localement
  • plexus bloqué
    • diluez dans une huile végétale et massez le thorax, la colonne vertébrale et la plante des pieds
  • après une séance de radiothérapie
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
  • règles douloureuses
    • diluez dans une huile végétale et massez le bas-ventre
  • saute d’humeur
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • spasmes respiratoires
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
    • diluez dans de l’huile végétale et massez le thorax et la colonne vertébrale
  • spasmophilie
    • diluez une goutte dans de l’huile végétale et appliquez sur le haut du dos, la colonne vertébrale, le plexus et la plante des pieds
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
  • stress
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • surmenage
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • tachycardie
    • diluez une goutte dans de l’huile végétale et appliquez sur le haut du dos, la colonne vertébrale, le plexus et la plante des pieds
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
  • tensions psychiques
    • diluez dans une base neutre et mettez quelques gouttes dans le bain
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion
  • troubles cardiaques bénins
    • diluez une goutte dans de l’huile végétale et appliquez sur le haut du dos, la colonne vertébrale, le plexus et la plante des pieds
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
  • troubles de la ménopause
    • diluez dans une huile végétale et massez le bas-ventre
  • troubles du sommeil
    • en olfaction en respirant au-dessus du flacon ou en mettant une goutte sur chaque poignet
    • en diffusion

Contre-indications à l’utilisation de l’huile essentielle de ylang-ylang :

  • Évitez chez la femme enceinte ou allaitante (sauf en olfaction).
  • Ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 6 ans (sauf en olfaction).
  • Utilisée en excès, elle peut provoquer des céphalées ou des nausées.
  • Étant hypotensive, il convient d’en user avec parcimonie en cas de tension basse.
ylang-ylang

C’est surtout les fleurs de l’ylang-ylang qui sont utilisées

Conclusion

L’huile essentielle d’ylang-ylang mérite sa place dans la pharmacie de la famille. Quel est votre usage le plus courant de cette plante ?


A noter : les informations fournies ne peuvent en aucun cas engager notre responsabilité quant à l’utilisation qu’il en est fait. De même elles n’ont pas valeur de prescription thérapeutique ou médicale. En cas de problème de santé, nous vous conseillons de prendre avis auprès d’une personne compétente.

Publicités

6 réflexions sur “L’ylang-ylang, le bien-être des pieds à la tête

  1. Pingback: Comment traiter les palpitations cardiaques sans médicament ? | redactibio

  2. Pingback: Comment traiter naturellement l’angoisse, l’anxiété et le stress ? | redactibio

  3. Pingback: Comment lutter naturellement contre l’asthénie et la fatigue? | redactibio

  4. Pingback: Comment soulager la douleur naturellement ? | redactibio

  5. Pingback: Le thym : une plante aux mille usages | redactibio

  6. Pingback: Le romarin vous veut du bien ! | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s