L’agriculture écologiquement intensive

L’intensification écologique, ou agriculture écologiquement intensive, permet d’augmenter le rendement agricole en limitant les intrants. Explications.

agriculture-ecologiquement-intensive

La polyculture est un exemple d’agriculture écologiquement intensive

Principe de l’agriculture écologiquement intensive

Ce concept a été développé par le centre de coopération international en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) pour les pays du sud, où une bonne partie des agricultures ont du mal à subvenir à leurs besoins. L’intensification dont on parle traditionnellement en agriculture consiste à augmenter la quantité de travail et de capital. Ici, il s’agit d’augmenter la production agricole via le nombre de fonctions écologiques. Le but de l’intensification écologique est donc d’utiliser au mieux les services écosystémiques fournis par les systèmes présents sur l’exploitation.

L’intensification écologique en exemples

L’intensification de l’agriculture écologique peut passer par de nombreuses méthodes. On peut citer :

  • la fixation de l’azote dans le sol par les légumineuses, qui est alors disponible pour la culture suivante. Ceci permet de diminuer la quantité d’engrais azotés à apporter au système ;
  • la mise en place de ruches qui favorise le retour ou le maintien de colonies d’abeilles, ce qui augmente le rendement des végétaux ;
  • l’utilisation de plants résistants à la sécheresse permet de diminuer la quantité d’eau nécessaire à l’exploitation ;
  • l’association de cultures et d’élevages au sein de la même ferme engendre des économies au niveau des engrais, ceux-ci étant remplacés par du fumier. Le labour peut également être fait par le bétail, ce qui diminue la quantité d’énergie fossile nécessaire ;
  • l’utilisation d’insectes luttant contre les parasites des cultures, ce qui favorise la diminution de la quantité de pesticides employés.
intensification écologique.jpg

Le mélange de la culture et de l’élevage peut être une solution pour l’agriculture de demain

Conclusion

L’agriculture écologiquement intensive, ou agriculture de conservation, semblable à l’agriculture intégrée, permet à des personnes de cultiver un sol pauvre, ou de limiter les dettes et la dépendance liées à l’achat d’intrants.

Pour aller plus loin:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s