Le kit du maternage proximal

Le maternage proximal est à la mode. Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Et comment faire les meilleurs choix pour bébé ?

Si pour certains parents il est évident d’accoucher à l’hôpital, de rouler en poussette et de changer des couches jetables, d’autres prennent le temps et le recul nécessaire pour réfléchir à ce qui leur convient le mieux en tant que parents. Voici une petite sélection pour vous aider dans vos choix.

choix AAD.jpg

C’est à chacune que revient le choix de son accouchement

L’accouchement à domicile (AAD)

Toutes les études fiables le montrent : accoucher dans un endroit familier, rassurant, sans interruption, est plus sûr pour la mère comme pour l’enfant. En outre, la naissance d’un enfant est un moment particulier, intime, qui ne devrait pas être interrompu par des inconnus. Le côté médical peut être assuré par une seule personne. Il est évident que si la sage-femme qui vous aide à accoucher (et oui, à l’hôpital on est accouchée, à la maison on accouche…) est celle qui vous a suivi lors de votre grossesse, elle vous connait et a donc plus de chances d’être efficace. Qui plus est, l’idée d’accoucher à l’hôpital, avec des médecins, suppose que la parturiente est malade. Or la grossesse n’est pas une maladie ! Il faut également savoir que la plupart des interventions médicales à l’hôpital sont dues… au milieu hospitalier lui-même !

Le portage en écharpe

Pour maintenir le lien avec bébé le plus longtemps possible, pour le rassurer, pour le porter contre soi sans se fatiguer, parce qu’une poussette ne rentre pas dans le coffre de la voiture et ne va pas dans les sentiers en forêt… Il existe mille est une raisons d’opter pour une écharpe de portage. Pour apprendre à faire les nœuds, des tutos fourmillent sur internet mais le mieux reste encore de réaliser un atelier avec une association spécialisée. Il en existe surement une proche de chez vous. En outre, vous pourrez aussi essayer différentes écharpes et voir celles qui vous convient le mieux. Vous pourrez par la suite en acheter une neuve, mais celles d’occasions sont moins chères et tout aussi pratiques.

co-sleeping.jpg

Le co-sleeping permet d’allaiter plus facilement

Le co-sleeping

Pourquoi dormir avec son bébé ? Mais parce qu’on l’a porté pendant 9 mois, alors pas facile de s’en séparer comme ça. Et puis tant qu’on l’allaite la nuit, cela évite les allers-retours entre les chambres (et les mamans trop fatiguées !). En outre, si nous adultes préférons dormir avec quelqu’un d’autre (vous connaissez beaucoup de couples qui font lit à part ?), pourquoi les tout-petits devraient s’en passer ?

Si vous vous posez des questions sur la sécurité, optez pour une couverture plutôt qu’une couette, évitez de surchauffer la chambre. Si on vous parle des dangers pour la sécurité du nourrisson, sachez que le co-sleeping est employé dans la majorité des pays à travers le monde. Si celui-ci était dangereux, la surpopulation ne poserait pas de problèmes… De plus, si vous êtes proche de votre enfant vous l’entendrez forcément dormir et vous réveillerez en cas de problème (changement dans la respiration, mouvements saccadés…), ce qui vous serait impossible si votre enfant était dans une autre pièce. Il vaut quand même mieux éviter le co-sleeping si vous êtes dépendant à une drogue ou sous traitement médicamenteux (bref, si l’usage d’un produit vous empêche de vous réveiller).

Les couches lavables

Nous avons écrit un article complet sur ce sujet. Vous pouvez le retrouver !

L’hygiène naturelle infantile

L’hygiène naturelle infantile (HNI pour les intimes) consiste à ne pas mettre de couche à l’enfant. Lorsque celui-ci à besoin de vider sa vessie, il modifie son comportement ou a une posture différente. Si les parents sont attentifs à leur enfant, ils le remarquent facilement (avec un peu d’entrainement). L’avantage de cette méthode, outre l’économie du prix des couches, est que l’enfant a plus conscience de son corps, qu’il est « propre » plus rapidement et qu’il communique plus facilement avec ses parents.

bébé.jpg

C’est à chacun de faire pour le mieux pour son enfant

Conclusion

Si chaque couple de parent est unique, chaque enfant l’est aussi.  C’est donc à chacun de ses trios de s’apprivoiser et de déterminer quels sont les meilleures manières d’appréhender chaque étape de la vie.

Pour aller plus loin :

  • une liste de sage-femmes pratiquant les accouchements à domicile (elle n’est peut-être pas complète)
  • une liste des associations de portage (idem, pas sûre qu’elle soit complète)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s