L’arbre à thé, origine et utilisations

Antiseptique, antivirale, antifongique… L’huile essentielle de tea tree (arbre à thé) est un indispensable de la trousse à pharmacie.

tea tree.jpg

L’arbre à thé a de petites fleurs blanches d’octobre à novembre

Différents noms pour une même plante

 

Noms communs : arbre à thé, tea tree, mélaleuque à feuilles alternes

Nom latin : Melaleuca alternifolia

Division : Magnoliophyta

Ordre : Myrales

Famille : Myrtaceae

Description du tea tree

Généralités : L’arbre à thé est un arbuste originaire d’Australie qui peut pousser de 4 à 6 mètres de hauteur. Son écorce, claire et lisse, est parcheminée et se détache en fine lamelles.

Feuilles : les feuilles de l’arbre à thé sont alternes. Elles sont en forme d’aiguilles et mesurent de 1 à 4 cm de long et 1 mm de large. Elles sont vert brillant, coriaces et persistantes. Elles contiennent 2 % d’huile essentielle.

Inflorescence : Les inflorescences en épis forment 8 à 24 fleurs.

Fleurs : Les petites fleurs blanches sont formées de 4 sépales, 4 pétales ovés de 2 mm de longueur, de 5 colonnes staminales et d’un stigmate au bout du style. L’arbre à thé est protandre. La floraison dans l’hémisphère sud a lieu de mi-octobre à fin novembre.

Graines et fruits : Les fleurs produisent une multitude de toutes petites graines.

Habitat : L’arbre à thé est originaire de l’est de l’Australie. Il pousse au bord des rivières et dans les marécages, dans les sols sablonneux et argileux. Il a été introduit en Nouvelle-Zélande, en Chine, au Zimbabwe et aux Etats-Unis. Le tea tree a dans tous les cas besoin de pluies abondantes et d’un climat subtropical.

arbre à thé.jpg

Le tea tree est originaire d’Australie

Histoire de l’arbre à thé

 

La plante à été nommée Melaleuca pour la première fois par Linné en 1767. Il la connaissait via la description faite par Rumphius. Par la suite, Maiden et Beutche décrivent deux variétés différentes. En 1924 Cheel considère que les différences entre les eux sont assez importantes pour distinguer deux espèces : M. linariifolia et M. alternifolia.

En 1770, James Cook aborde en Australie et ses hommes font du thé avec les feuilles d’une plante locale, qu’il nomme tea tree. Ces feuilles étaient également utilisées par les aborigènes pour faire un cataplasme en cas de blessure.

Utilisations du tea tree

Composition : L’huile essentielle de l’arbre à thé contient 35 à 50 % de monoterpènes, 30 à 50 % de monoterpénols, 5 à 8 % de sésquiterpènes et 3 à 15 % de cinéole.

Propriétés : antibactérien, antifongique, anti-inflammatoire, antiparasitaire, antiseptique, antiviral, assainissant, décongestionnant lymphatique et veineux, fortifiant, immuno-stimulant, positivant, purifiant, radio protecteur, stimulant, tonifiant, tonique cardiaque

Indications : abcès, acné, angine, aphte, asthénie, bronchite, congestion veineuse, désinfection, eczéma, épuisement général et nerveux, fatigue cardiaque et cérébrale, gingivite, grippe, herpès, mal de gorge, mycose, otite, prurit, radiothérapie, rhinopharyngite, rhume, sinusite, stress

Posologies :

Huile

  • acné : diluer quelques gouttes dans une huile végétale et appliquer localement, 2 fois par jour

Huile essentielle

  • abcès, aphte, eczéma, mycose, prurit : 1 goutte diluée dans une huile végétale en application locale
  • angine, mal de gorge : 2 gouttes dans de l’eau chaude en gargarisme
  • asthénie, épuisement général et nerveux, fatigue cardiaque et cérébrale : inspirez dans le flacon en cas de besoin
  • assainissement, désinfection de la peau : 1 goutte appliquée localement, désinfection du linge : mettre 5 gouttes dans le tambour de la machine, désinfection des surfaces : mettre 5 gouttes sur une éponge ou 10 sur la serpillère
  • bronchite : 2 gouttes diluées dans de l’huile végétale pour masser la colonne vertébrale
  • congestion veineuse : diluer 2 gouttes dans 8 gouttes d’huile végétale et maser localement
  • fatigue, sinusite, stress : inhalation ou vaporisation
  • gingivite : faire un bain de bouche
  • grippe : diluez quelques gouttes dans de l’huile végétale et appliquez-les sur la poitrine, le dos et les membres ou en inhalation ou en vaporisation
  • herpès : appliquer une goutte pure localement
  • otite : quelques gouttes dans une huile végétale appliquées derrière l’oreille
  • radio-protection : 1 goutte mélangée à 4 mL d’huile essentielle de niaouli appliquée localement 30 minutes avant et 30 minutes après la séance de radiothérapie
  • rhinopharyngite, rhume : 2 gouttes diluées dans de l’huile végétale en massage ou en inhalation
HE tea tree.jpg

L’arbre à thé possède de nombreuses utilisations

Contre-indications :

 

  • Ne pas employer les 3 premiers mois de grossesse
  • Ne pas utiliser avant 3 ans

Conclusion

L’huile essentielle de l’arbre à thé est un antifongique, antiviral, antiseptique, etc qui trouvera très rapidement sa place dans votre maison, pour les petits bobos de la vie de tous les jours ou pour vous seconder dans votre ménage.


A noter : les informations fournies ne peuvent en aucun cas engager notre responsabilité quant à l’utilisation qu’il en est fait. De même elles n’ont pas valeur de prescription thérapeutique ou médicale. En cas de problème de santé, nous vous conseillons de prendre avis auprès d’une personne compétente.

Publicités

3 réflexions sur “L’arbre à thé, origine et utilisations

  1. Pingback: Comment soigner naturellement la grippe et le rhume ? | redactibio

  2. Pingback: Comment lutter naturellement contre l’asthénie et la fatigue? | redactibio

  3. Pingback: Comment traiter naturellement l’angoisse, l’anxiété et le stress ? | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s