La verveine citronnelle embaume le jardin et la cuisine

La verveine citronnelle possède une odeur bien particulière qui fait fuir les moustiques et parfume les plats. Quels sont ses autres bienfaits ?

verveine citronnelle.jpg

La verveine odorante a de petites fleurs mauves caratctéristiques

Différents noms pour une même plante

Noms communs : verveine citronnelle, citronnelle, verveine citronnée, verveine odorante, verveine du Pérou, verveine des Indes, verveine à trois feuilles, thé arabe, herbe Louise, aloyse citronnée

Nom latin Aloysia citrodora, Aloysia triphylla, Lippia citriodora, Lippia triphylla, Verbena triphylla, Zappania citrodora

Division Magnoliophyta

Ordre Lamiales

Famille : Verbenaceae

Description de la verveine citronnelle

Généralités : la verveine odorante est un arbuste de 1 à 3 mètres de hauteur.

Tige : les tiges sont ligneuses.

Feuilles : les feuilles de la verveine citronnelle sont caduques, lancéolées, presque sessiles avec un pétiole court. Elles sont terminées en pointe, de couleur vert pâle et on les retrouve 3 par 3. Elles dégagent une odeur caractéristique de citron lorsqu’on les froisse.

Fleurs : les fleurs de la verveine citronnelle sont petites, blanches ou mauve pâle. Elles sont disposés par groupes de 10 cm de long. Elles ne donnent pas de fruits en Europe.

Habitat : la verveine citronnelle est originaire des Andes, en Amérique du Sud. Elle pousse entre 0 et 3 000 mètres d’altitude au Pérou, c’est de là qu’elle tire son nom. On la retrouve également en Argentine, au Chili, en Bolivie et en Uruguay. Si on la transpose dans un climat tempéré, elle aura du mal à supporter les variation de température. Il faut alors la faire pousser dans une zone ensoleillée et l’abriter en hiver. Elle peut supporter une température de -5°C pendant quelques heures. Elle a besoin d’au moins 5 heures de soleil par jour pour produire ses substances aromatiques.

herbe Louise.jpg

La verveine est originaire d’Amérique du Sud

Histoire de la verveine

La verveine citronnelle a été ramenée des Andes par plusieurs botanistes qui la nomment chacun à leur tour.

En 1767, le français Philibert Commerson en ramène de Buenos Aires à l’occasion du voyage qu’il effectue avec Bougainvilliers.

En 1784 elle est nommée dans le premier volume du Parte Pratica de Botanica de Palau.

En 1785 le naturaliste français Joseph Dombey débarque des plantes qu’il a ramené des 8 années passées au nouveau monde. Cependant la douane espagnole lui interdit de faire semer ce qu’il a rapporté et laisse les plantes pourrir en quarantaine. Il réussira à sauver un seul plant de verveine citronnelle.

En 1797 deux professeurs, Antonio Palau y Verdera et Casimiro Gomez de Ortega, la nomme en latin Aloysia citrodora et en espagnol Hierba de la Princesa, herbe de la princesse, en l’honneur de Marie-Louise de Parme, princesse des Asturies et propriétaire du jardin Real Jardin Botanico de Madrid où la plante est importée.

La même année Gomez Ortega envoie des graines et des plantes de verveine citronnelle à Charles Louis L’Héritier de Brutelle à Paris. Il en parle sous le nom de Verbena triphylla dans le Stripes Novae fin 1785. Puis John Sibthorpe, professeur de botanique à Oxford, se procure une plante qu’il introduit en Angleterre. La verveine citronnelle se répand alors à Londres et elle remporte le Prix du Mérite des jardins de la société horticole royale.

Utilisations de la verveine odorante

Récolte : les feuilles de la verveine citronnelle sont récoltées pour parfumer les tisanes, les liqueurs ou les plats. La plante est employée dans la fabrication de l’inca kola, qui est le cola le plus bu au Pérou. Elle est utilisée dans les infusions de verveine, contrairement à la verveine officinale.

Composition : L’huile contient 30 à 35 % de citral. La verveine contient  15 à 45 % d’aldéhydes terpéniques, dont du géraniol et du nérol, 15 à 20 % de sésquiterpènes, 10 à 20 % de monoterpénols,  5 à 15 % de limonènes, 3 à 10 % de cinéols et des mucilages.

Propriétés : antiseptique, anti-dépressive, anti-inflammatoire, astringente, calmante,  décontractante, digestive, énergisante, eupeptique, fluidifiante sanguine, sédative, tonifiante cutanée, vasodilatatrice

Indications : aigreur d’estomac, allergie respiratoire, anxiété, arthrite, asthénie, asthme, ballonnements, cellulite, cheveux gras ou ternes, convalescence, déprime, dépression, dermite, détente, digestion difficile, douleur d’estomac, eczéma, encombrement des voies respiratoires, fatigue cardiaque ou nerveuse, flatulence, hypertension, indigestion, infection bactérienne ou virale, inflammations articulaire, musculaire, ou tendineuse, insomnie, jambes lourdes, lourdeur d’estomac, manque de concentration, manque de confiance en soi, mycose des pieds, moustique, pellicules, piqure d’insecte, problèmes gastro-intestinaux, problèmes de peau inflammatoire, psoriasis, nausées, relaxation, rétention d’eau, rhumatisme, stress, tachycardie, varices, vers intestinaux, virus

verveine.jpg

C’est principalement les feuilles et l’huile essentielle de la verveine citronnelle qui sont utilisées

Posologies de la verveine citronnée :

Feuilles

  • anxiété, ballonnements, dépression, douleur d’estomac, flatulence, lourdeur d’estomac, problèmes gastro-intestinaux, nausées, stress : en infusion

Huile essentielle

  • anxiété, arthrite, asthénie, ballonnements, dépression, détente, digestion difficile, fatigue nerveuse, indigestion, inflammation, insomnie, pellicules, problèmes de peau inflammatoire, relaxation, rhumatisme, stress : en massage dilué dans une huile végétale, en bain ou en compresse froide
  • cellulite, dermite, eczéma, jambes lourdes, piqure d’insectes, mycose des pieds, psoriasis, rétention d’eau, varices : en massage dilué dans une huile végétale, appliquée localement
  • fatigue cardiaque, hypertension, tachycardie : en diffusion, en olfaction ou diluée dans une huile végétale en massage du plexus solaire puis de la colonne vertébrale
  • asthénie, convalescence, déprime, infection bactérienne ou virale, insomnie, manque de concentration, manque de confiance en soi : en diffusion, olfaction ou inhalation
  • aigreurs d’estomac, vers intestinaux, virus : 3 ou 4 gouttes diluées dans du sucre ou du miel
  • allergie respiratoire, asthme : en olfaction ou en diffusion
  • encombrement des voies respiratoire : dilué dans une huile végétale, en massage du dos
  • ballonnements, digestion difficile, indigestion : en inhalation, olfaction, diffusion ou dilué et massage du ventre et des pieds
  • cheveux gras ou ternes, pellicules : quelques gouttes dans le shampoing

Contre-indications de la verveine citronnée :

  • Éviter chez la femme enceinte de plus de 3 mois
  • Ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 3 ans
  • Ne pas employer avant une exposition au soleil

Recettes à la verveine

Salade avocat, tomate et verveine citronnelle

Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 2 tomates
  • 1 avocat
  • 1/2 oignon
  • 5 ou 6 olives noires et vertes
  • 2 feuilles de verveine citronnelle

Temps de préparation : 5 minutes

Lavez les tomates, l’avocat et les feuilles de verveine. Épluchez l’oignon. Découpez la tomate, l’avocat et l’oignon en quartiers. Placez-les dans des assiettes. Coupez les feuilles de verveine en petits morceaux. Parsemez-en les légumes, disposez les olives et assaisonnez à votre goût.

Gâteau au citron et à la verveine odorante ( ou citronnelle)

Pour 6 à 8 personnes

Ingrédients :

  • 300 g de farine
  • 200 g de beurre
  • 200 g de sucre glace
  • 4 œufs
  • 1 paquet de levure chimique
  • les feuilles de 4 ou 5 branches de verveine citronnelle
  • le zeste et le jus d’un citron

Temps de cuisson : 40 minutes à 180 °C

Temps de préparation : 20 minutes

Mettez le beurre en pommade. Ajoutez le sucre et battez au fouet. Ajoutez les œufs, la farine et la levure en fouettant entre chaque. Mixez ou coupez très finement les feuilles de verveine, ajoutez le jus et le zeste du citron, mélangez bien. Faites cuire.

Confit de raisin à la verveine citronnelle

Pour 3 petits pots

Ingrédients :

  • 4 belles grappes de raisin
  • 10 feuilles de verveine
  • pour x mL de liquide, x g de sucre
  • 1 cuillère à café d’agar agar

Temps de cuisson : 30 + 3 minutes

Temps de préparation : 30 minutes

Temps de repos : toute la nuit

Lavez le raisin et égrainez-le à l’aide d’un chinois. Ajoutez les feuilles de verveine et couvrez d’eau. Faites cuire 30 minutes et laissez reposer toute la nuit. Puis tamisez et gardez le jus. Ajoutez le poids du jus en sucre, l’agar agar et portez à ébullition. Faites cuire 3 minutes, écumez et mettez en pot.

verveine odorante.jpg

Les feuilles de verveine sont employées en cuisine

Conclusion

La verveine citronnelle est une plante qui pousse dans les climats chauds et ses feuilles sèches peuvent se garder 2 ans. Elle apporte une touche citronnée à vos plats et guérit les petits soucis digestifs ou de peau. Avez-vous l’habitude de l’utiliser ? Dans quelles circonstances ? Partagez vos recettes avec nous !


A noter : les informations fournies ne peuvent en aucun cas engager notre responsabilité quant à l’utilisation qu’il en est fait. De même elles n’ont pas valeur de prescription thérapeutique ou médicale. En cas de problème de santé, nous vous conseillons de prendre avis auprès d’une personne compétente.

Publicités

Une réflexion sur “La verveine citronnelle embaume le jardin et la cuisine

  1. Pingback: Comment soigner naturellement la grippe et le rhume ? | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s