L’école Sudbury, un exemple d’école démocratique

L’école Sudbury est basée sur 2 principes fondamentaux : la liberté d’apprentissage et la gestion autonome. Comment cela fonctionne-t-il au quotidien ?

Il existe dans le monde une quarantaine d’écoles fondées d’après les principes de la Sudbury Valley School, dont certaines en France. En quoi sont-elles différentes des écoles traditionnelles ?

école Sudbury.jpg

La Sudbury Valley School aux USA

L’école Sudbury Valley School

La première école Sudbury a été fondée en 1968 dans le Massachusetts aux États-Unis. Elle accueille des élèves de 4 à 19 ans. Ils ne sont pas triés par âge, ce qui permet d’apprendre des plus âgés et d’être responsable des plus jeunes. D’autres écoles se sont inspirés de son modèle d’éducation et se réclament de la philosophie Sudbury, bien qu’aucune franchise n’existe.

La pédagogie Sudbury et l’apprentissage

Ces écoles sont assez semblables à l’école Summerhill. Elles reposent sur la liberté d’apprentissage des  enfants. Ils ne sont pas classés par tranche d’âge et n’ont pas de classes attitrées. Ils choisissent leurs enseignements et vont à leur rythme. Les programmes scolaires n’existent pas. C’est les enfants qui choisissent ce qu’ils apprennent et quelle vitesse leur convient. Les plus jeunes apprennent des plus âgés et inversement. Les professeurs ne sont plus des « sachants » mais ils accompagnent les élèves dans leurs quêtes de savoir.

L’école Sudbury : un fonctionnement démocratique

Qui plus est, les enfants ont une place égale à celle des adultes dans le fonctionnement de l’école. C’est la démocratie directe : 1 personne a 1 voix. Ceci leur permet d’acquérir les compétences nécessaires pour prendre leur place dans la société une fois adultes. Ils sont impliqués dans l’écriture et le respect du règlement, l’entretien des locaux ou bien la gestion du personnel.

Les avantages de l’école Sudbury

Un modèle éducatif comme celui proposé par l’école Sudbury présente de nombreux avantages. Il permet :

  • d’améliorer sa confiance en soi,
  • de développer sa capacité de critique,
  • d’avoir le temps nécessaire pour acquérir les connaissances choisies,
  • la compréhension de savoirs par ceux qui ont un mode de raisonnement ou de réflexion différent, notamment les personnes atteintes de dyspraxie,
  • l’apprentissage de l’autonomie et de la responsabilité.
Ecole Sudbury.jpg

Le modèle de l’école Sudbury permet aux enfants d’être responsables de leur éducation

Conclusion

Cette gestion de l’école est rendue possible grâce à un point clé : les enfants sont considérés comme des individus à part entière. De cela découle la place qui leur est laissée dans la construction de leur environnement et de leurs savoirs. Que pensez-vous de ce mode de gestion ?

Pour aller plus loin :

Publicités

Une réflexion sur “L’école Sudbury, un exemple d’école démocratique

  1. Pingback: Élever son enfant… autrement | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s