20 trucs et astuces pour être écolo – la santé

La santé c’est sacré ! Pour la conserver, voici des trucs et astuces écologiques qui vous permettront de soigner votre corps et la planète.

  1. trucs de grand-mère

    Le citron est souvent employé dans les trucs de grand-mère

    Retrouvez les trucs de grand-mère. De plus en plus de sites internet et de livres sont dédiés au sujet. Les trucs de grand-mère vous permettent de laver votre maison du sol au plafond en employant uniquement des produits sains. Apprenez à les utiliser : l’emploi du savon de Marseille, du citron ou encore du bicarbonate de soude n’auront plus de secrets pour vous.

  2. Employez du vinaigre. Cet ingrédient est roi dans les recettes de grand-mère. Il sait tout faire : détartrer la cuvette des toilettes et le robinet, désinfecter les recoins, nettoyer les fenêtres et faire briller les cuivres. Diluez dans de l’eau et ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle, vous pouvez nettoyer votre maison de la cave au grenier.
  3. Utilisez des microfibres pour votre ménage. Celles-ci captent la saleté et vous permettent d’utiliser moins, voire pas du tout, de produit nettoyant. Vous n’imaginez pas passer le chiffon ou la serpillère juste avec un peu d’eau ? Essayez pour voir ! Votre maison sera propre et votre air restera pur.
  4. Désinfectez malin. Pour désinfecter, la plupart d’entre nous ont le réflexe d’utiliser de l’eau de javel. Cependant, celle-ci est efficace… Peut-être même un peu trop. Elle tue sans distinction toutes les bactéries qu’elle rencontre, quelles soient bonnes ou mauvaises pour nous. S’il faut nettoyer et désinfecter notre cadre de vie, trop le faire peut être dangereux. En effet, si l’on détruit toutes les bactéries que l’on peut tuer, on laisse le champ libre pour celles que l’on ne sait pas gérer. De plus, l’eau de javel ne nettoie pas bien. Vous pouvez lui préférer le bicarbonate de soude, le citron ou encore les huiles essentielles comme le thym ou le tea tree. Certaines sentent d’ailleurs très bon.
  5. Parfumez sain. Pour purifier l’air d’une pièce, en plus d’aérer quelques minutes, placez quelques plantes comme un palmier, Clorophytum comosum ou du lierre. Ils assainiront la pièce en captant les polluants. Si vous souhaitez avoir une odeur agréable, disposez des plantes odorantes telles que des violettes, des lys ou des gardénias. Ou optez pour un pot pourri ou un diffuseur d’huiles essentielles, qui permet de changer le parfum de votre intérieur selon votre envie du moment.
  6. Évitez les nanoparticules, … Les nanoparticules sont des molécules très petites. Elles sont rajoutées dans bon nombre de produits de la vie courante (dont les aliments) afin de les rendre plus vendables. Ainsi, les industriels en rajoutent dans les crèmes solaires afin de les rendre transparentes. Le problème est que l’impact de ces molécules sur la santé n’a pas été étudié. Qui plus est, aucune loi n’oblige les fabricants à indiquer leur présence. Pour les éviter, vous pouvez opter pour les produits biologiques, dont vous êtes sûr qu’ils sont exempts de nanoparticules.
  7. … les lessives chimiques,… Elles contiennent bon nombre de produits (blanchisseurs, parfums, agents tensio-actifs et bien d’autres) qui en plus de polluer l’eau, peuvent être néfastes lorsqu’ils sont en contact avec la peau. A moins d’éviter de toucher vos vêtements, le plus simple est d’adopter une lessive écologique. Contrairement aux idées reçues, elles sont tout aussi efficaces que leurs homologues phosphatées. Et si vous êtes allergique ou asthmatique, vous devriez rapidement voir une différence !
  8. … le triclosan,… Cette molécule est présente -notamment- dans les dentifrices, où elle est employé comme anti-bactérien. Cependant, comme tous les anti-bactériens, elle favorise l’émergence de souches résistantes si elle est trop utilisée. En outre elle est très toxique pour les organismes vivant dans l’eau.
  9. … et les formaldéhydes. Ils sont présents dans les vernis et les colles et sont cancérigènes. Ils sont émis dans l’air au fur et à mesure de la vie de l’objet. Un vieux meuble en contiendra beaucoup moins qu’un neuf, voir plus du tout. Les produits biologiques en sont exempts, bien sur.
  10. légumes anciens

    Les légumes anciens ont toute leur place à notre table

    Pensez aux fruits et légumes anciens. On sait que 80 % des variétés de tomates, 92 % des variétés de laitue et encore plus des variétés de pommes ont aujourd’hui disparu. De nos jours, seules quelques variétés de chaque fruits et légumes sont cultivées car jugées assez productives pour l’agriculture conventionnelle. Lorsque vous faites vos courses, laissez-vous séduire par des légumes inconnus. Et plantez dans votre jardin le plus varié possibles : vos yeux et vos papilles vous remercieront.

  11. Du bio pour les bébés… Un agriculteur conventionnel a le droit d’utiliser jusqu’à 450 pesticides différents. Ces derniers sont très néfastes pour la santé : ils peuvent provoquer cancers, dégâts neurologiques, diminuer la fécondité… Ils sont interdits dans la nourriture biologique. Si passer au 100 % bio vous semble compliqué, privilégiez l’alimentation des bébés et des enfants. Ils sont plus sensibles que les adultes.
  12. … et dans les cantines. Si vous souhaitez que la cantine de votre entreprise ou celle de l’école de votre enfant propose une alimentation biologique, faites le savoir. Parlez-en à votre patron, votre CE, le directeur de l’école de vos enfants, votre mairie…
  13. Un cartable vert. Les colles que l’on trouve sur les bureaux des parents et dans les trousses des enfants sont nocives pour la santé de tous. Idem pour les correcteurs. Néanmoins, vous pouvez les remplacer par leurs équivalents naturels.
  14. Préférez les routes avec peu de circulation. Circuler à pied est meilleur pour la santé qu’aller à voiture. En plus des bienfaits de l’exercice physique, les transports à pied vous évitent de respirer trop l’air des gaz d’échappement. Lorsque vous êtes en voiture, vous les respirez directement, car la prise d’air se trouve au niveau du pot d’échappement de la voiture devant vous. En outre, à pied, il est préférable de passer par des routes avec peu de circulation. Vous profiterez alors encore plus des avantages de la marche.
  15. Aérez votre voiture. Une voiture neuve possède une odeur particulière, qui provient des différents solvants, colles et plastiques utilisés pour sa fabrication. Si elle peut paraitre comme bonne au nez de certains, elle est en fait composée de produits toxiques. Lorsque vous venez d’acheter une voiture, aérez-la le plus possible en laissant fenêtres et portes ouvertes. Après cela, aérez votre voiture régulièrement afin d’éliminer les odeurs de tabac, d’asphalte ou de gaz.
  16. Des peintures bonnes pour votre santé. Les peintures peuvent contenir des produits chimiques très dangereux pour votre santé. De plus, ces produits sont présents dans l’air des années après leur utilisation. Heureusement, il existe des peintures naturelles beaucoup plus saines pour votre intérieur. Composées d’huiles végétales, de résines naturelles ou encore de distillat d’agrumes, elles utilisent des pigments issus des plantes ou de la terre pour une décoration tendance et naturelle.
  17. Luttez contre le bruit. Dans les grandes villes, plus de la moitié des habitants se disent gênés par le bruit extérieur. Des moyens biologiques permettent de lutter contre ce problème. On peut citer par exemple le liège en guise de plancher, l’isolation du sol par des plaques de bois ou les tapis et moquette en poils de chèvre ou en laine. Ils apporteront un peu de repos à vos oreilles et une touche de déco à votre intérieur.
  18. Faites attention à l’eau. Le cycle de l’eau fait que l’eau que vous buvez s’est retrouvée, à un moment, dans vos toilettes ou votre bain. Ainsi, il est de bon ton, pour préserver votre santé, de faire attention aux produits que vous mettez dans l’eau. Les produits ménagers, comme la lessive ou le liquide vaisselle, polluent l’eau. Les mêmes produits biologiques sont beaucoup plus respectueux de l’environnement et sont biodégradables.
  19. Un peu moins de produits ménagers… Les lessives, liquide vaisselle et autres produits pour laver le sol sont utiles. Cependant, en trop grande quantité, ils ne sont pas plus efficaces, ils vous coutent juste plus cher. Et contaminent plus d’eau, qu’il faut traiter. En plus de réduire la dose de produits utilisée, vous pouvez aussi employer une balle de lavage qui permet également d’utiliser moins de lessive.
  20. céréales.JPGLes céréales offrent une alternative intéressante aux protéines animales… et un peu plus de protéines végétales. Manger de la viande à tous les repas est un phénomène récent. On sait cependant qu’une trop grande consommation est nuisible à la santé. Qui plus est, pour produire 1 kg de viande, il faut 20 fois plus de terre que pour produire 1 kg de légumes. Manger plus de viande, c’est participer à la déforestation. Comme de moins en moins de surfaces agricoles sont disponibles pour l’alimentation humaine, les prix des aliments flambent. De fait, des milliers de personnes pauvres n’ont plus accès à la nourriture. Il est pourtant facile de varier ses sources de protéines en remplaçant la viande par des protéines animales, telles que les légumes secs ou les céréales.

Voila donc nos 20 trucs et astuces pour améliorer la santé de la planète… et la votre en même temps. En connaissez-vous d’autres ? Vous voulez les partager avec nous ? N’hésitez pas à nous laisser un message.

Publicités

2 réflexions sur “20 trucs et astuces pour être écolo – la santé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s