20 trucs et astuces pour être écolo – les transports

Être écolo au volant, c’est économiser de l’argent sur le véhicule, le carburant et même les trajets de tous les jours.

Les transports sont responsables de la moitié des émissions de CO2. Changer un petit peu, c’est un geste énorme. Et ça montre l’exemple à la famille, aux amis ou aux voisins.

  1. économie au volant

    Diminuer sa vitesse au volant permet de faire des économies

    Conduisez moins vite… La consommation moyenne d’essence par habitant est de 50 litres en Asie contre 430 en Europe de l’ouest et 1 600 litres en Amérique du Nord. Si vous faites le choix de rouler à 120 km/h sur l’autoroute au lieu de 130, vous économisez plus d’un litre pour 100 km. Vous faites alors un geste pour la planète et pour votre porte-monnaie. En outre, une vitesse réduite permet de sauver de nombreux animaux, victimes de la circulation automobile.

  2. … et plus souplement. Une conduite par à coup augmente la consommation en carburant de 40 % et vous coûte 4 € tous les 100 kilomètres. Une conduite plus souple, sans accélération et freinage brusque, est bénéfique pour votre portefeuille. Et plus agréable pour vos passagers. Certaines auto-écoles proposent des cours spécifiques pour consommer moins d’essence : renseignez-vous dans votre ville.
  3. Roulez hybride. Une voiture hybride roule à l’électricité en ville et avec du carburant sur route. Elle possède la particularité de recharger ses batteries lorsqu’elle roule. En mode urbain, elle pollue alors jusqu’à 75 % moins qu’une voiture classique.
  4. Louez plutôt qu’acheter. La voiture est une grande source de pollution. Si vous ne vous servez pas tous les jours de votre voiture, il peut être plus intéressant pour vous -et pour la planète- de louer un véhicule plutôt que d’en acheter un. Vous réaliserez ainsi des économies tout en faisant un geste pour la planète. Vous pouvez également louer votre propre véhicule, ce qui peut vous rapporter un petit pécule.
  5. Recyclez les huiles de vidange… Un litre d’huile peut contaminer une surface égale à un terrain de football ! Elles contiennent des produits dangereux pour l’homme et l’environnement, comme certains métaux lourds. Vous pouvez les rapporter à votre garage, ou en déchetterie. Un tiers sera réemployé comme lubrifiant et le reste servira de combustible.
  6. … et les batteries. On considère qu’un million de batteries par an sont laissées dans la nature. Or, elles sont formées de produits très toxiques, comme le plomb et l’acide. Ces derniers polluent toute la chaîne alimentaire, des plus petits animaux jusqu’à votre assiette. Vous pouvez recycler les batteries dans votre déchetterie ou dans un magasin qui en vend, gratuitement. Vous lui donnerez alors une nouvelle vie : ces constituants seront recyclés pour faire de nouvelles batteries.
  7. Gonflez vos pneus. Cela vous permettra de dégonfler votre facture de carburant. Des pneus gonflés régulièrement, c’est 2 euros en moins par plein et un trajet plus sûr. C’est aussi des pneus avec une durée de vie plus longue, donc moins de passages chez le garagiste pour vous. Et quand on sait qu’il faut 50 litres de pétrole pour fabriquer un seul pneu, on imagine le bienfait pour la planète.
  8. Une remorque plutôt qu’une galerie. Pour transporter toutes vos affaires ou le matériel dont vous avez besoin, optez plutôt pour une remorque, moins polluante qu’une galerie de toit. Cette dernière entraîne une surconsommation de carburant de l’ordre de 10 % à vide et de 15 % lorsqu’elle est chargée.
  9. Attention à la climatisation. Les véhicules équipés d’une climatisation perdent 15 à 20 % par an de leur gaz frigorigène. Or celui-ci est très nocif pour la couche d’ozone, qui nous protège des rayons du soleil. Il vaut donc mieux préférer une voiture sans système de climatisation, ou ne l’utiliser que lorsque cela est nécessaire. En plus, il augmente la consommation de carburant de 20 %.
  10. diminution pollution voiture

    Un moteur allumé pour une voiture qui ne roule pas, c’est un moteur allumé pour rien

    Le matin, faites chauffer votre café, pas votre moteur. Il n’est pas nécessaire de faire chauffer votre moteur lorsque vous démarrez votre voiture. Il est plus économe en temps et en carburant de rouler doucement les 5 premiers kilomètres. En outre, cela évite d’augmenter la quantité de dioxyde de carbone (CO2), qui a atteint son niveau record sur les 20 derniers millions d’années.

  11. Une voiture moins puissante. Lorsque vous changez de voiture, pourquoi opter pour un modèle plus puissant ? Une voiture avec un nombre de chevaux inférieur sera moins chère à l’achat, le prix de la carte grise sera plus bas, le plein d’essence moins fréquent. Et rappelez-vous que de toute façon, la limitation de vitesse maximale est à 130 km/h. Une voiture moins puissante peut également signifier moins d’amendes pour excès de vitesse !
  12. Optez pour un véhicule GPL. Les voitures qui roulent avec du Gaz de Pétrole Liquéfié produisent 10 % de CO2 de moins que celles qui roulent avec de l’essence et 13 % que les diesels. En plus, le carburant est nettement moins cher.
  13. Ou choisissez-le en fonction de la vignette énergie. Ce dispositif, semblable à celui présent sur les appareils électroménagers, vous indique la consommation de carburant ainsi que l’émission de CO2. Une voiture classée A sera moins polluante qu’une autre. Faire un geste en ce sens est important : 90 % des véhicules sont détenus par 1/5 de la population mondiale. Par contre, les effets néfastes de la pollution sont ressentis en premier par les pays les plus pauvres.
  14. Préférez les transports en commun… La circulation automobile présente de nombreux inconvénients : la pollution qu’elle engendre, les nuisances sonores, le morcellement des espaces par les routes, les animaux blessés ou tués, etc. On considère qu’un bus libère la route de 40 voitures ! Privilégiez l’emploi des transports en commun, c’est plus qu’un simple geste éco-citoyen.
  15. … spécialement les jours de canicule. La qualité de l’air dans les villes dépend pour beaucoup du nombre de véhicules circulant lors des pics de chaleur. De plus, les transports en commun présentent les avantages de vous permettre de faire des rencontres et d’être plus rapides que les voitures.
  16. Privilégiez le train à l’avion. L’avion est le mode de transport le plus polluant qu’il soit. Pour un même trajet, il est par exemple 50 fois plus polluant que le train. On compte que pour une personne, sur une année, un trajet en avion représente la moitié de ses émissions de gaz à effet de serre.
  17. Essayez le vélo électrique. Les vélos électriques sont utiles à la ville comme à la campagne. Ils ont une autonomie allant jusqu’à 40 kilomètres et peuvent donc vous emmener au travail ou faire vos courses facilement. Ils sont également très appréciables dans les embouteillages. Leur batterie électrique soulage vos jambes dans les montées et les longues distances. De plus, ces vélos sont silencieux et non polluants.
  18. Optez pour un coursier à vélo. On en trouve de plus en plus dans les villes. Ils sont plus écologiques que les coursiers à camion et donneront à votre entreprise une bonne image de marque. Et les cyclistes sont moins exposés à la pollution de l’air, car les prises d’air dans les voitures sont situées en bas, au niveau où sont rejetés tous les gaz des véhicules.
  19. A pied pour les petits trajets. Pour vos petits trajets quotidiens (aller acheter le pain, emmener les enfants à l’école, aller au travail,…) il est souvent préférable d’aller à pied que de prendre un véhicule. Sur une courte distance, ils sont plus courts et nettement moins onéreux : une voiture consomme 50 % de carburant de plus le premier kilomètre et 25 % de plus pour le second. En plus, cette petite habitude peut vous aider à garder la forme.
  20. transport écologique

    L’avion est l’un des modes de transports le moins écologique. Or c’est comme ça que voyagent la plupart de nos aliments

    Diminuez le transport de vos aliments. Car eux également sont source de pollution ! Ils parcourent en moyenne 2 400 km entre le champ et l’assiette. Opter pour des aliments locaux, c’est aussi lutter contre le réchauffement climatique.

Nous avons répertorié ici seulement 20 trucs et astuces pour être écologique dans nos transports. Peut-être en connaissez-vous d’autres ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s