20 trucs et astuces pour être écolo – les achats

Voici la suite de notre série de 20 trucs et astuces écologiques, cette fois dédiée aux achats. Grâce à eux, apprenez à consommer mieux !

Du choix du magasin à une meilleure connaissance des labels en passant par les produits à éviter, vous verrez qu’il existe une multitude de choses possibles pour faire des courses écologiques.

  1. NAC.jpg

    Adopter un NAC pose des problèmes lorsqu’il grandit

    Pas de NAC ! Si les Nouveaux Animaux de Compagnie sont très à la mode, ils ne sont pas très adaptés à nos maisons. De fait, ils ne s’y sentent pas bien, demandent beaucoup d’énergie (en chauffage notamment) et ont une durée de vie très courte. Si vous souhaitez recueillir un nouveau compagnon, optez plutôt pour un animal abandonné. La SPA de votre département peut vous guider dans votre choix, qui sera très large.

  2. Évitez les objets électriques. Vous pouvez leur préférer les versions qui fonctionnent avec des énergies renouvelables (solaire, éolien, mécanique…). Vous pouvez utiliser un chauffe eau solaire thermique, une lampe torche à dynamo ou des projecteurs extérieurs solaires. Tout autant de solutions qui allègent votre portefeuille et épargnent la planète !
  3. Choisissez des appareils électroménagers économes. L’étiquette énergie est là pour vous y aider. Cette mention obligatoire sur tous les appareils attribue une note de A++ à G en fonction de la qualité du produit. Elle prend en compte, entre autres, la consommation d’électricité et d’eau et le niveau sonore de l’appareil.
  4. Favorisez le bois produit localement… La France possède la plus grande forêt d’Europe, et celle-ci s’étend. On considère que 40 % est inexploité. En outre, cela aide au maintien des métiers traditionnels dans nos régions. Il faut savoir que la différence de prix est uniquement due à une main d’œuvre étrangère mal payée et travaillant souvent dans de mauvaises conditions.
  5. … ou le FSC. Le bois certifié Forest Stewardship Council provient de forêts gérées durablement, que ce soit au niveau économique, social ou écologique. La moitié des forêts tropicales ont disparu au cours du siècle dernier. La France est le 1er pays européen a exporter du bois africain et la moitié est issu de coupes illégales. Le label FSC permet de mettre un frein à ces pratiques destructrices.
  6. Habillez-vous en biologique. Votre garde-robe aussi peut faire une différence ! Si vous optez pour des vêtements en coton biologique, vous êtes sûr de respecter l’environnement. Vous pouvez également rechercher le logo de l’écolabel européen. Il vous assure du linge plus respectueux de l’environnement.
  7. Stop pub. Vous recevez régulièrement de la publicité qui fini invariablement à la poubelle (ou dans la cheminée) ? Multiplié par chaque français, cela représente 10 millions d’arbres, 15 milliards de litres d’eau et 15 autres de kilowattheures qui sont gaspillés. Vous pouvez mettre un frein à ceci en accolant un autocollant stop pub sur votre boîte aux lettres. Vous pouvez en trouver dans votre mairie. Ceci sera un début mais vous recevrez encore les publicités nominatives. Pour les faire cesser, inscrivez-vous sur la liste Robinson en écrivant à l’Union Française du Marketing Direct et digital.
  8. Évitez les solvants organiques. On les trouve dans les colles, les peintures ou encore le white-spirit. Ils sont très polluants et nocifs pour la santé. Les solvants d’origine végétale, que vous pouvez trouver dans les magasins biologiques, sont nettement meilleurs pour votre santé et pour l’environnement.
  9. Boudez les fast-foods. Ces restaurants fournissent une nourriture de mauvaise qualité et peu nutritive. Résultat : peu après avoir quitté le fast-food, vous avez à nouveau faim. De plus, ils favorisent l’agriculture intensive, produisent de nombreux suremballages et sont facteurs de l’uniformisation du goût.
  10. AMAP

    Vous pouvez acheter vos légumes biologiques en magasin ou en panier

    Consommez biologique… L’agriculture intensive est source de nombreuses pollutions. Elle emploie beaucoup de produits chimiques qui se retrouvent… dans la nourriture. Les aliments biologiques en sont exempts. Vous pouvez commencer par acheter un seul aliment (des pâtes, du pain ou du lait) que vous consommerez uniquement en biologique, pour augmenter progressivement votre consommation. Les aliments biologiques sont présents dans votre magasin habituel, mais aussi dans des magasins spécialisés. Il en existe surement un près de chez vous : allez y faire un tour !

  11. … et pensez à votre abonnement. De plus de plus de systèmes de distribution de produits biologiques -principalement les légumes, mais pas seulement- voient le jour. On peut penser aux Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne, dont vous trouverez une carte ici, ou aux Jardins de Cocagne. Ces associations vous proposent des produits locaux et de saison.
  12. Consommez éthique. En tant qu’acheteur, vous avez le pouvoir. Optez le plus souvent possible pour des marques qui respectent leur main d’œuvre. Elles garantissent à leurs ouvriers un salaire et des conditions de vie décentes. Parfois elles ouvrent même des écoles pour les enfants des employés. Ceci ne peut continuer que si vous faites partie de la chaîne.
  13. Ne mangez pas d’OGM. Mais pour cela, encore faut-il savoir quels produits en contiennent. D’une part, des champs avec et sans OGM sont mitoyens, ce qui permet un passage des OGM de l’un à l’autre. D’autre part, il vous est impossible de savoir si un animal à été nourri avec des aliments OGM. Pour vous aider à vous y retrouver, Greenpeace édite une liste des produits de la grande distribution qui en contiennent. Les produits biologiques, quant à eux, sont garantis sans OGM.
  14. Cherchez le label MSC pour la poissonnerie. Ce label, signifiant Marine Stewardship Council, vous garantit que le poisson que vous consommez a été capturé lors d’une pêche responsable écologiquement. Les pêcheries gérées durablement permettent de lutter contre le déclin des espèces marines : un tiers a disparu lors des 30 dernières années.
  15. Mangez de la viande plus sainement. En 1950, la production mondiale de viande était de 44 millions de tonnes. Elle dépense aujourd’hui les 200 millions. Une grande partie des viandes vendues en supermarché a été élevée dans de mauvaises conditions et est de mauvaise qualité nutritive et gustative. Vous pouvez agir en choisissant de la viande de meilleure qualité, quitte à en manger moins souvent. Vos papilles vous remercieront. Vous trouverez peut-être un rayon boucherie dans votre magasin bio.
  16. Limitez les chewing-gums. Ces bonbons peuvent polluer beaucoup lorsqu’ils ne sont pas jetés à la poubelle. Ils mettent 5 ans pour se dégrader : pensez donc à la pollution que cela engendre quand vous jetez le votre sur le trottoir.
  17. Faites vos courses dans des petits magasins. Les grands supermarchés, souvent installés à la périphérie des villes, génèrent 4 fois plus de pollution que les commerces de proximité. De nos jours, la grande distribution représente une bonne partie de nos achats. Cela lui donne le pouvoir de faire baisser les revenus des exploitants ou de faire venir vos produits de l’autre côté du globe.
  18. Pas de suremballage. Les suremballages sont souvent présents lorsque vous faites vos courses. Ils représentent un coût en énergie fossile qui est totalement superflu. Si vous avez le choix, optez pour le produit sans emballage supplémentaire. Et laissez ceux dont vous n’avez pas besoin à la caisse, une loi oblige les supermarchés à les récupérer. Si tout le monde s’y met, ils ne seront bientôt plus commercialisés, car ils représentent aussi un surcoût pour le fabricant.
  19. Optez pour les produits recyclés. Pour que tous les habitants de la planète puissent avoir le même mode de consommation que nous, il faudrait 4 planètes ! Lorsque vous souhaitez acheter un nouvel objet, demandez-vous d’abord si vous en avez vraiment besoin. Vous pouvez noter votre envie du moment dans un calepin et le regarder une semaine plus tard. Vous vous rendrez compte que la plupart de vos achats sont seulement des coups de cœur. Si vous voulez réellement acheter, préférez des objets recyclés. Ceux-ci ont un impact nettement moindre sur l’environnement pour une qualité égale.
  20. banque écologique

    Votre compte bancaire peut faire une différence

    À la banque aussi ! Vos placements peuvent vous rapporter de l’argent et être écologiques. Certaines banques (comme la NEF) ou certains produits financent des projets solidaires ou équitables. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire.

Vous voici armé pour vos prochaines courses ! Que vous soyez écolo néophyte ou confirmé, nous espérons vous avoir transmis quelques trucs. Et chez vous, comment faites vous vos courses ? Quels sont les principaux critères pour vos achats ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s