Quelles plantes compagnes choisir ? De l’Abricotier au Chou pommé d’hiver.

Les plantes compagnes, ou cultures associées, sont utilisées depuis la nuit des temps afin de protéger son potager. Venez découvrir leur potentiel…

Associer ses cultures pour en tirer un bénéfice, ou au contraire éviter de faire pousser certaines plantes côte à côte, est une idée assez ancienne. Dès lors que l’homme est devenu sédentaire, il s’est rendu compte que certaines se plaisent plus avec d’autres. Nous pouvons citer en exemple le fameux triptyque américain courge-maïs-haricot. Le maïs sert de tuteur au haricot, le haricot fixe l’azote dans le sol pour les besoins élevés du maïs et la courge qui pousse au sol permet de maximiser au mieux l’espace. En outre, ses grandes feuilles gardent l’humidité et limitent la prolifération des « mauvaises herbes ». Ce compagnonnage est utilisé depuis au moins 12 siècles. Et voilà qui permet d’expliquer l’intérêt pour les plantes compagnes. Alors pour y voir plus clair, nous vous faisons part de quelques associations connues. Les plantes sont classées par ordre alphabétique afin de s’y retrouver plus facilement… Pour trouver la liste des plantes compagnes de la ciboulette à l’ortie et du pain de pourceau au zinnia, cliquez dessus.

L'abricotier pousse bien avec la sauge

L’abricotier est protégé du mildiou par le basilic

L’abricotier

  • aime : le basilic, la capucine, la tanaisie.
  • n’aime pas : l’avoine, l’érable, le fusain d’Europe, le noisetier, l’orme, la pomme de terre, la tomate.

Le basilic protège l’abricotier du mildiou.

Les arbres cités favorisent la présence des pucerons verts. La tomate inhibe la croissance de l’abricotier.

L’absinthe

  • aime : les agrumes, la carotte, le chou, le groseillier, le haricot, le navet, le radis.
  • n’aime pas : l’anis vert, le basilic, le carvi, le fenouil, la sauge, la tomate.

L’absinthe est répulsive pour la rouille du groseillier, la piéride du chou, la mouche des semis de haricots, les altises ou encore les nématodes. Pour les protéger, vous pouvez déposer des feuilles fraîches sur vos cultures. Cependant son effet important nuit à certaines plantes.

np

L’achillée millefeuille s’associe bien avec le framboisier

L’achillée millefeuille

  • aime : le framboisier, le maïs doux, le romarin.
  • n’aime pas : la rue.

Les agrumes : on peut citer le bigaradier, le cédratier, le clémentinier, le citronnier, l’oranger.

  • aiment : l’absinthe, la lavande, l’œillet d’Inde, la rose d’Inde, la tanaisie.
L'ail pousse facilement avec l

L’ail pousse facilement avec le topinambour ou la tomate

L’ail

  • aime : la chicorée, le fraisier, le framboisier, la tomate, le pêcher, le pissenlit, le poirier, le pommier, le prunier, le topinambour, le rosier.
  • n’aime pas : l’artichaut, l’asperge, le chou, le haricot, le pois, la pomme de terre, le souci.

L’ail est un puissant antibiotique, insecticide et nématicide. Il aide à lutter notamment contre les pucerons, la piéride du chou, les acariens, le psylle du poirier, la pourriture grise du fraisier. Le fraisier stimule sa croissance. Il éloigne les campagnols des plantes plus sensibles.

L’ailante

  • aime : l’érable.
  • n’aime pas : le chêne.

L’ailante permet d’augmenter la fertilité d’un sol. Par contre c’est une plante envahissante.

Associer les Alliacées au rosier

Associer les Alliacées au rosier permet de lutter contre l’oïdium

Les Alliacées : on peut citer l’ail, la ciboule ou cive, la ciboulette, l’échalote, l’herbe à ail (alliaire),  l’oignon, le poireau.

  • aiment : le rosier.
  • n’aiment pas : les Solanacées.

Les Alliacées  sont très répulsives contre les nuisibles, dont les champignons. Le rosier évite aux Alliacées l’oïdium.

L’amarante réfléchie

  • n’aime pas : la mâche.

L’amarante réfléchie inhibe la croissance de la mâche. Cependant elle peut être cultivée au jardin car ses feuilles se mangent comme celles des épinards.

L'aneth

L’aneth peut être cultivé avec le concombre ou l’oignon

L’aneth

  • aime : la bette, les choux, le concombre, le cornichon, la laitue, l’oignon.
  • n’aime pas : l’angélique.

L’aneth éloigne les ravageurs et attire les auxiliaires.

Il éloigne la mouche de la carotte mais empêche la croissance de cette dernière.

L’angélique

  • n’aime pas : l’aneth, la betterave, le céleri.

L’angélique diminue la croissance de ces plantes. Elle attire néanmoins de nombreux auxiliaires au jardin.

L'anis vert se marie bien avec

L’anis vert se marie bien avec la coriandre

L’anis vert

  • aime : la coriandre.
  • n’aime pas : l’absinthe.

Les annuelles

Une plante annuelle est un végétal qui ne vit qu’un an. On peut citer entre autres le myosotis, la belle de jour ou le cosmos.

  • n’aiment pas : le romarin.

Le romarin inhibe la croissance des annuelles.

L’anthrisque

cf cerfeuil

Les Apiacées : on peut citer l’aneth, l’angélique, la carotte, le céleri, la coriandre, le fenouil, le panais.

  • aime : le pommier.

Les Apiacées éloignent de nombreux ravageurs.

Les plantes compagnes sont également présentes au verger

Les plantes compagnes sont également présentes au verger

Les arbres fruitiers

  • aiment : la bourrache, la canne de Provence, la coriandre, le cresson, le frêne, le lierre terrestre, la menthe, le Nerprun alaterre, la passerage, la phacélie, la rue, le sarrasin, le séneçon jacobée, le sorbier des oiseaux, la tanaisie.
  • n’aiment pas : le peuplier, le pissenlit, le prunellier, le prunier myrobolan.

La canne de Provence et le séneçon abritent la syrphe qui est une prédatrice des pucerons. La rue et le sarrasin éloignent les pucerons. La coriandre, la tanaisie et la phacélie attirent les auxiliaires. Le cresson éloigne le puceron lanigère, le campagnol, la fourmi, l’escargot et la chenille. La narcisse éloigne le campagnol. Le frêne éloigne les ravageurs. Le Nerprun protège les fruitiers de la psylle.

Le peuplier abrite des xylophages. Le pissenlit attire les pollinisateurs, qui délaissent les fruitiers. Le prunellier et le prunier sont sensibles aux mêmes ravageurs et maladies.

L’artichaut

  • aime : la capucine, le chou, l’épinard, la laitue, le persil, le poireau
  • n’aime pas : l’ail

La capucine le protège des pucerons.

L'asperge

L’asperge se plait notamment avec la tomate et le basilic

L’asperge

  • aime : le basilic, la capucine, le concombre, le cornichon, la courge, le persil, le poireau, le pois, la pomme de terre, la rose d’Inde, le tagète, la tomate.
  • n’aime pas : l’ail, la bette, la betterave, les chicorées, la ciboulette, la menthe, l’oignon.

La tomate éloigne la mouche de l’asperge.

L’aubergine

  • aime : le tagète, le Tagète tenuifolia
  • n’aime pas : la pomme de terre, le noyer, l’oignon

Les tagètes éloignent les nématodes et l’aleurode.

Utiliser l'avoine

Il peut être intéressant d’utiliser les céréales, comme l’avoine, dans ses rotations au potager

L’avoine

  • aime : le chardon.
  • n’aime pas : l’abricotier.

Le baguenaudier

  • n’aime pas : le pommier.

Le baguenaudier attire certains ravageurs du pommier.

Le basilic

Le basilic est une plante qui apporte beaucoup au potager

Le basilic

  • aime : l’asperge, le concombre, le cornichon, la courge, la courgette, le fenouil, la fève, la laitue, le melon, le piment, la tomate.
  • n’aime pas : l’absinthe, la rue.

Associé à la laitue et à la tomate, le basilic a un meilleur rendement. La tomate apporte humidité et ombre. Le basilic éloigne les aleurodes de la tomate, du chou-fleur et du chou, ainsi que les pucerons de la fève. Il éloigne aussi les nématodes. Il protège les courges des maladies cryptogamiques et les choux, la tomate et l’abricotier du mildiou.

La belle-de-jour

  • aime : le maïs, le melon
La bette pousse bien

La bette pousse bien avec le céleri ou la laitue

La bette

  • aime : l’aneth, le céleri, le chou-rave, le haricot, la laitue, l’oignon.
  • n’aime pas : l’asperge, la carotte, l’épinard, le haricot, le poireau, la tomate.

La betterave

  • aime : les Brassicacées, la carotte, le céleri, la coriandre, la laitue, le panais, la phacélie, la roquette.
  • n’aime pas : l’angélique, l’asperge, l’épinard, le maïs, le poireau, la tomate.

Les Brassicacées éloignent les mouches de la betterave. L’association avec la carotte permet une meilleure utilisation du sol et de lutter contre les mauvaises herbes. La phacélie piège les nématodes.

L’angélique et le maïs diminuent la croissance de la betterave.

Le blé

Le blé ne s’associe pas bien avec quelques plantes

Le blé

  • n’aime pas : l’achillée millefeuille, l’héllébore fétide, la marjolaine, le pavot.

Voir aussi le froment.

Le bleuet

  • aime : les choux, le pommier.

Le bleuet attire des auxiliaires favorables.

Le bouillon blanc

Il vaut mieux éviter d’associer le bouillon blanc au pommier

Le bouillon blanc

  • n’aime pas : le pommier.

La bourrache

  • aime : les arbres fruitiers, le fraisier, le haricot, le pommier.

La bourrache attire des prédateurs des ravageurs du pommier.

Les Brassicacées : dont la cameline, les choux, le colza, le cresson, la giroflée, la moutarde, le navet, la navette, le radis, le raifort, la roquette, le rutabaga, le wasabi

  • aime : la moutarde sauvage, le romarin.

La moutarde sauvage attire les parasites de nombreuses chenilles, dont certaines s’attaquant aux Brassicacées cultivées. Le romarin éloigne la teigne.

Le brocoli s'associe bien avec

Le brocoli pousse mieux avec la laitue

Le brocoli

  • aime : la capucine, la laitue, la moutarde des champs.

Son rendement est meilleur avec la laitue. La capucine éloigne le puceron. La moutarde en fleur le protège des chenilles et de l’altise.

La camomille allemande

  • aime : les choux, la menthe, l’oignon, le pois, le pommier, la tomate.
  • n’aime pas : la rue.

La camomille allemande protège le pommier contre les ravageurs, ainsi que la tomate contre les nématodes.

La canne de Provence

  • aime : les arbres fruitiers.

La canne de Provence abrite la syrphe, prédatrice du puceron.

La capucine se marie bien avec

La capucine se marie bien avec le radis et la tomate

La capucine

  • aime : l’artichaut, le brocoli, le haricot, le pommier, le radis, la tomate.

La capucine protège le pommier des « mauvaises herbes » poussant à ses pieds, des vers des pommes et des pucerons lanigère. Elle éloigne les pucerons du brocoli, de l’artichaut et du haricot.

La carotte

  • aime : l’absinthe, les Alliacées, la betterave, la coriandre, la fougère, le haricot, la laitue, le lin, la menthe, le panais, le piment, le pois, le radis, le romarin, la roquette, le salsifis, la sauge, la tomate.
  • n’aime pas : l’aneth, la bette, le maïs.

Les Alliacées, la fougère, la menthe et la coriandre repoussent la mouche de la carotte. La carotte éloigne la teigne du poireau et la mouche et le thrips de l’oignon. Pour les oignons, disposez 4 rangs pour 1 rang de carottes. Avec la betterave, le sol est mieux couvert. Réaliser ses semis de laitues au milieu des carottes permet d’optimiser l’utilisation du sol.

Associer le carvi au chou est une bonne idée

Associer le carvi au chou est une bonne idée

Le carvi

  • aime : les choux, le pois.
  • n’aime pas : l’absinthe, le fenouil, la tomate.

Le cassissier

  • aime : la ciboulette.

La ciboulette le protège de la rouille.

Le céleri est une plante compagne

Le céleri est une plante compagne de la betterave et du chou

Le céleri

  • aime : la bette, la betterave, le chou, les Curcubitacées, le fenouil, le haricot nain, l’oignon, le poireau, le pois, la pomme de terre, le radis, la tomate.
  • n’aime pas : l’angélique, la laitue, le maïs, le persil.

Le céleri éloigne la teigne du poireau. Le chou protège le céleri de la rouille et le céleri protège le chou de la piéride et de la mouche du chou.

L’angélique empêche la bonne croissance du céleri.

Le céleri-rave

  • aime : le poireau.

Le poireau permet d’avoir moins de « mauvaises herbes », moins d’insectes et un meilleur rendement.

Au potager, le cerfeuil se marie bien avec la salade et le chou-fleur

Au potager, le cerfeuil nous rend de nombreux services

Le cerfeuil

  • aime : les chicorées, le chou-fleur, le pommier, le radis, les salades.

Le cerfeuil permet un meilleur rendement grâce à l’accélération de la décomposition de la litière, la prévention de certaines maladies et des ravageurs. Il fournit aussi un habitat aux auxiliaires, permet de se passer d’herbicide et ses racines ne concurrencent pas celles du pommier !

Le cerisier

  • aime : le raifort, la rue.
  • n’aime pas : le prunier.

Le raifort protège le cerisier de la moniliose. La rue éloigne les pucerons.

On peut trouver le chêne

On peut trouver le chêne au jardin

Le chêne

  • n’aime pas : l’ailante.

La chicorée frisée

  • aime : l’ail, le cerfeuil, l’épinard, la roquette, le souci.
  • n’aime pas : l’asperge, le chou de Bruxelles, le navet.

L’ail éloigne les campagnols. Le cerfeuil protège contre les maladies et les ravageurs.

Les fleurs de chicorée sauvage apportent de jolies touches de couleur dans votre potager

Les fleurs de chicorée sauvage apportent de jolies touches de couleur dans votre potager

La chicorée sauvage

  • aime : l’ail, le cerfeuil, la chicorée frisée, le navet, le pommier, le souci.
  • n’aime pas : l’asperge.

La chicorée scarole

  • aime : l’ail, le cerfeuil, l’épinard, la roquette, le souci.
  • n’aime pas : l’asperge, le chou de Bruxelles, le navet.

L’ail éloigne les campagnols. Le cerfeuil protège contre les maladies et les ravageurs.

Les choux sont souvent présents au potager

Les choux sont souvent présents au potager

Les choux

Voir aussi le chou-fleur, le chou pommé, le chou-rave, le chou pommé d’hiver et le chou de Bruxelles.

  • aiment : l’absinthe, l’achillée millefeuille, l’ail, l’aneth, l’artichaut, le basilic, le bleuet, la camomille allemande, la capucine, la carotte sauvage, le carvi, le céleri, le coquelicot, la coriandre, le cosmos, la courge, le cumin des près, l’épinard, l’espargoutte, la fève, la fougère, le haricot, la laitue, les légumineuses, la matricaire inodore, la mélisse, la menthe, la moutarde, l’œillet d’Inde, le panais, la phacélie, le pourpier, le ray-grass d’Italie, le romarin, le sarrasin, la sauge officinale, le souci, le Tagète tenuifolia, le thym, le trèfle blanc, la tomate.
  • n’aiment pas : la courgette, le cresson, le cyclamen d’Europe, le fenouil, le fraisier, la mâche, le maïs, l’origan, le poireau, le radis.

La fève augmente le rendement des choux.

Pour lutter contre les chenilles -et en particulier la teigne-, on plantera le chou avec l’aneth, le céleri, le haricot, la moutarde, le romarin ou encore la tomate.

Contre les piérides du chou on plantera l’absinthe, l’ail, le cosmos, la fougère, la menthe, le romarin, la sauge officinale, le thym et la tomate. Le cosmos présente également l’avantage de fournir de l’ombre.

L’espargoutte éloigne la piéride et la mouche du chou.

L’œillet d’Inde le protège des vers. Le tagète protège le chou plus précisément contre les nématodes.

Contre les pucerons, on utilisera l’achillée millefeuille, le haricot et la capucine.

Le basilic éloigne les aleurodes et combat le mildiou.

Le céleri éloigne les ravageurs ; le chou éloigne la rouille du céleri. Le haricot éloigne la mouche du chou. Le souci éloigne les insectes.

Les altises sont éloignées par la moutarde, l’épinard, la tomate ou la laitue.

Afin d’optimiser l’utilisation du sol, on plantera avec les choux l’épinard ou la laitue.

Pour attirer des auxiliaires, on peut planter l’achillée millefeuille, le bleuet, la carotte, le coquelicot, le cumin des près, la matricaire inodore, la moutarde des champs, le panais, la phacélie, le ray-grass d’Italie, le sarassin, le trèfle blanc.

Le trèfle permet également d’éloigner le puceron, la chenille ou la mouche du chou.

L’absinthe réduit la croissance du chou.

Les choux-fleurs s'associent avec le basilic ou le

Les choux-fleurs s’associent avec le basilic ou le tagète

Le chou-fleur

  • aime : le basilic, le cerfeuil, le sarrazin, le souci, le tagète.

Le basilic éloigne les aleurodes et combat le mildiou. Le cerfeuil éloigne les ravageurs et les maladies.

Le chou-rave pousse bien à côté de la bette

Le chou-rave pousse bien à côté de la bette

Le chou-rave

  • aime : la bette.
  • n’aime pas : le piment.

Le chou de Bruxelles

  • aime : la chicorée frisée, la pomme de terre.
  • n’aime pas : la chicorée scarole.

Le chou pommé

  • aime : le tagète.

Le chou pommé d’hiver

  • aime : la pomme de terre.

Voilà de quoi bien débuter pour associer correctement les plantes au jardin ! Pour en savoir plus, rendez-vous dans notre prochain article (les plantes compagnes de C à O) ou dans le suivant (les plantes compagnes de P à Z)… Et pour ceux qui auraient oublié, le fonctionnement des plantes compagnes point par point, c’est par ici !

Dans votre potager, quelles plantes poussent bien ensemble ? Partagez avec nous vos essais et vos découvertes !

Publicités

7 réflexions sur “Quelles plantes compagnes choisir ? De l’Abricotier au Chou pommé d’hiver.

  1. Pingback: Plantes compagnes : réussir les bons mariages | redactibio

  2. Pingback: Quelles plantes compagnes choisir ? De la Ciboulette à l’Ortie. | redactibio

  3. Pingback: Quelles plantes compagnes choisir ? Du Pain de pourceau au Zinnia. | redactibio

  4. Pingback: Quelles plantes compagnes choisir ? De la Ciboulette à l’Ortie. | redactibio

  5. Pingback: Quelles plantes compagnes choisir ? Du Pain de pourceau au Zinnia. | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s