La menthe poivrée : idéale en cuisine et à la pharmacie

La menthe poivrée était déjà utilisée au temps des pharaons ! Elle est encore cultivée aujourd’hui. Découvrons son utilisation : huile essentielle et cuisine.

Si elle a longtemps été considérée comme une panacée, c’est qu’elle guérit bien des bobos de la vie de tous les jours, mais aussi des problèmes un peu plus graves. On la rencontre aujourd’hui fréquemment dans nos pharmacies ou encore dans nos placards de cuisine. Faisons un petit tour d’horizon de la « menthe des anglais », en partant de ses différentes appellations pour aller jusqu’à une recette de jelly… à la menthe, bien sûr.

La menthe est une herbe très appréciée pour son goût et ses vertus curatives

La menthe est une herbe très appréciée pour son goût et ses vertus curatives

Différents noms pour une même plante

Noms communs :  menthe, menthe poivrée, menthe anglaise

Nom latin Mentha x piperita

Division : Magniliophyta

Ordre : Lamiales

Famille : Lamiaceae

La menthe poivrée diffuse une odeur agréable

Description de la menthe poivrée

Généralités : La menthe poivrée est un hybride issu d’un croisement entre la menthe aquatique et la menthe verte. C’est une plante vivace haute de 20 à 60 cm. C’est une herbacée rustique. Elle est rampante et se propage grâce à ses rhizomes, ses stolons et ses drageons (branches basses qui produisent des racines au contact du sol). Elle répand une forte odeur pénétrante. Elle produit d’abord une saveur chaude et poivrée, puis une sensation de fraîcheur.

Tiges : Sa tige est carrée, violacée à rougeâtre et mesure de 10 à 50 cm.

Feuilles : Ses feuilles sont simples, opposées, dentées. Elles sont allongées, ovales, vertes foncées et mesurent de 4 à 10 cm de long. Elles sont recouvertes de poils gros et arrondis. A l’intérieur les substances odorantes s’accumulent avant d’être sécrétées.

Racine : Sa racine est profonde et rampante.

Inflorescence : Les fleurs sont groupées en épis terminaux au dessus de la tige.

Fleurs : Les fleurs sont pourpres.

Habitat : Terrains frais, argileux et calcaires, sans trop d’ombre ni de soleil. Elle aime un pH entre 6 et 7. Elle craint l’humidité.

Proserpine

Proserpine, qui transforma Minthe par jalousie

Histoire de la menthe

La menthe vient du latin mentha, issu du grec μίνθη / mínthê ou μίνθα / míntha . Minthe, une nymphe de la mythologie grecque, a été transformée par Proserpine en fleur poivrée car cette dernière était jalouse.

La menthe est originaire du bassin méditerranéen et de l’ouest de l’Asie. On en a retrouvé des feuilles dans les pyramides égyptiennes. Elle était déjà utilisée par les Assyriens et les Babyloniens pour les problèmes d’estomac, et les Hébreux l’utilisait comme stimulant. Dioscoride (médecin, botaniste et pharmacologue grec) s’en servait contre les faiblesses d’estomac. Avec Matthiole, il fait partie de ceux qui pensent que la plante n’est pas aphrodisiaque, et s’oppose alors à Hippocrate et Aristote. La menthe déchaîne les passions ! Les Grecs et les Hébreux l’utilisent comme parfum. Les romains s’en servent en cuisine, dans les sauces et le vin.

Au XVIIIème siècle, elle devient populaire en Europe occidentale.

Au XIXème siècle, Trousseau l’utilise contre les vomissements et les toux quinteuses. 

De nos jours, on trouve la menthe dans de multiples préparations en pharmacie, du sirop pour la toux en passant par les gommes à mâcher. Les Etats-Unis sont les principaux producteurs d’huile essentielle de menthe.

Les feuilles de la menthe sont utilisées en cuisine et pour soigner

Les feuilles de la menthe sont utilisées en cuisine et pour soigner

Utilisations de la menthe poivrée

Composition : La menthe poivrée est composée de flavonoïdes, de triterpènes, d’acides-phénols et de caroténoïdes. Son huile essentielle contient beaucoup de menthol, qui provoque la sensation de froid, mais aussi de la menthone, de la pulégole et de l’acétate de menthyle.

Propriétés : anesthésique, analgésique, anti-prurigineuse, anti-inflammation urinaire et intestinale, antibactérienne, anti-nauséeuse, antiseptique, antispasmodique, antitussive, antivirale, cholagogue, cholérétique, digestive, hypertensive, tonique, stimulante digestive, carminative, vasoconstrictrice.

Indications : acné, aérophagie, affections buccales, amélioration de la concentration, amélioration de la mémoire, aphte, arthrite, asthénie physique et mentale, asthme, ballonnement, bronchite, céphalée, choc, crampe d’estomac, colite, démangeaison, douleurs musculaires, dyspepsie, eczéma, entorse, fatigue hépatopancréatique, flatulences, gerçures des mamelons dues à l’allaitement, gingivite, halitose (mauvaise haleine), hypotension, indigestion, intoxication digestive, laryngite, mal des transports, migraine, nausée, névralgie, névrite, otalgie, peau grasse, pores dilatés, prurit, refroidissement, rhinite (rhume), rhumatismes, sciatique, sinusite, stomatite, tendinite, toux,  toux grasses, traumatisme, urticaire, varicelle, vertige, vomissement, zona.

Les sommités fleuries de la menthe des anglais peuvent être utilisées en infusion

Les sommités fleuries de la menthe des anglais peuvent être utilisées en infusion

Posologies :

  • feuille et sommité fleurie

    • aérophagie, ballonnement, crampe d’estomac, indigestion, intoxication digestive, nausées, refroidissement, trouble digestif : 1 cs de feuilles dans 150 mL d’eau bouillante pendant 10 min. Prendre 3 à 4 tasses par jour

    • asthme, bronchite, toux grasses : infuser quelques feuilles dans de l’eau très chaude, respirer

    • gingivite, halitose, stomatite : réaliser un gargarisme avec une infusion à 50 g par litre
    • peau grasse, pores dilatés : se laver la peau avec une infusion à 50 g par litre
    • toux : 20 g de menthe et 20 g de lavande par litre d’eau. Prendre quand nécessaire
  • teinture mère

    • acné, arthrite, douleurs musculaires, eczéma, entorse, névralgie, rhumatismes, sciatique, sinusite, tendinite, urticaire, varicelle, zona, problème de peau, musculaire : frictionner la zone atteinte

    • aérophagie, ballonnement, crampe d’estomac, indigestion, intoxication digestive, nausées, trouble digestif : 2 à 5 mL dans un liquide, 3 fois par jour

    • céphalée : masser le front et les tempes

    • problème respiratoire : frictionner la poitrine avec la teinture ; ou verser 3 à 4 gouttes dans de l’eau chaude et respirer

  • huile essentielle

    • acné, arthrite, démangeaison, eczéma, gerçures des mamelons dûes à l’allaitement, névralgie, prurit, rhumatismes, sciatique, sinusite, tendinite, urticaire, varicelle, zona : 3 à 4 gouttes, 3 fois par jour, en application locale

    • affections buccales, aphte, gingivite, halitose, stomatite : diluer 1 à 2 gouttes dans un verre d’eau, réaliser un gargarisme

    • amélioration de la concentration, amélioration de la mémoire, céphalée : mettre 2 à 3 gouttes sur un mouchoir et respirer

    • anti-moustique : mettre quelques gouttes sur l’oreiller, ou en diffusion aérienne, ou dilué frotté sur la peau

    • asthénie physique et mentale, choc, dyspepsie, fatigue hépatopancréatique, flatulences, halitose, hypotension, indigestion, laryngite, mal des transports, nausées, névrite, otalgie, rhinite, traumatisme, vertige, vomissements :  2 gouttes, 3 à 4 fois par jour dans du miel ou sur un sucre, sous la langue

    • céphalée : masser le front et les tempes ou en diffusion

    • colite et crampe d’estomac : associer la menthe poivrée au fenouil

    • douleurs musculaires, entorse, rhumatismes, sciatique : quelques gouttes dans l’eau du bain

    • laryngite, sinusite, problème respiratoire : verser 3 à 4 gouttes dans de l’eau chaude et respirer

    • migraine, rhinite, sinusite : en diffusion

    • névralgie : imbiber une compresse de quelques gouttes d’huile essentielle ou d’eau infusée de feuilles de menthe et laissée au réfrigérateur. Allongé, poser la compresse sur les yeux fermés pendant 15 minutes

La menthe poivrée possède de multiples bienfaits

La menthe poivrée possède de multiples bienfaits

Contre-indications :

  • Chez les enfants de moins de 30 mois en usage interne.
  • Chez les enfants de moins de 4 ans au niveau des voies respiratoires.

  • Pendant la grossesse et l’allaitement.

  • Chez les personnes âgées.

  • Chez les épileptiques.

  • Chez les personnes présentant une obstruction des voies biliaires, une maladie grave du foie ou une inflammation de la vésicule biliaire en usage interne.
  • Ne pas utiliser sur la peau non dilué.

  • Certaines personnes peuvent présenter une allergie cutanée : tester le produit sur le pli du coude.
  • Espacer les prises de menthe et d’anti-acide d’au moins 2 heures.

  • La menthe diminue la quantité de fer absorbée dans les compléments.

Recettes à la menthe

Taboulé

Pour 4 personnes

  • semoule
  • 4 tomates
  • 1/2 concombre
  • 1 poivron
  • 2 ou 3 feuilles de basilic
  • 3 ou 4 feuilles de menthe
  • huile d’olive, sel, poivre

Préparation : 10 minutes

Refroidissement : 2 heures

Découpez les légumes et les feuilles en petits morceaux. Disposez tous les ingrédients dans un saladier et mélangez bien. Assaisonnez à votre convenance. Laissez reposer 2 heures et servez.

Gelée à la menthe

Pour 4 personnes :

  • 50 cL d’eau
  • 2 g d’agar-agar
  • 100 g de sucre
  • 10 feuilles de menthe

Préparation : 10 minutes

Cuisson : 3 minutes

Faites bouillir l’eau. Ajoutez le sucre et l’agar-agar. Laissez sur le feu pendant 3 minutes en remuant bien. Retirez du feu, filtrez et laissez refroidir dans des jolis ramequins. Servir frais, en dessert ou au goûter.

Thé à la menthe

Le thé à la menthe est rafraichissant

Le thé à la menthe est rafraîchissant

Pour 4 personnes

  • 4 poignées de thé vert
  • 2 ou 3 feuilles de menthe

Préparation : 10 minutes

Mettez le tout dans une théière, ajoutez de l’eau, faites frémir. Laissez infuser 2 à 3 minutes et servez.

Conclusion

Depuis le temps des pyramides, la menthe poivrée n’a toujours pas fini de livrer ses secrets. Tour à tour herbe aromatique, plante calmante puis aphrodisiaque, elle est encore utilisée de nos jours. Si certaines de ses vertus sont encore à découvrir, profitons déjà de tous les bénéfices qu’elle nous apporte. Et chez vous, comment utilise-t’on la menthe poivrée ? Est-elle plutôt rangée dans votre cuisine ou dans la pharmacie ?


A noter : les informations fournies ne peuvent en aucun cas engager notre responsabilité quant à l’utilisation qu’il en est faite. De même elles n’ont pas valeur de prescription thérapeutique ou médicale. En cas de problème de santé, nous vous conseillons de prendre avis auprès d’une personne compétente.

Publicités

3 réflexions sur “La menthe poivrée : idéale en cuisine et à la pharmacie

  1. Pingback: Quelles plantes compagnes choisir ? De la Ciboulette à l’Ortie. | redactibio

  2. Pingback: Comment soigner naturellement la grippe et le rhume ? | redactibio

  3. Pingback: Comment traiter naturellement l’acné ? | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s