Pédagogie Montessori aujourd’hui

La pédagogie Montessori est une méthode d’enseignement ouverte basée sur les périodes propices des enfants et un matériel adapté à leur développement.

L’enseignement Montessori a été crée par une femme italienne au début du 19ème siècle. Sa pédagogie s’est depuis répandue à travers le monde. Elle est basée sur l’observation des enfants afin de les accompagner au mieux dans le développement de leur autonomie et leurs capacités. A cette fin, un matériel complet a été inventé. Mais qui était Maria Montessori ? Et comment voyait-elle l’encadrement de l’enfant dans son cursus scolaire ?

Maria Montessori est à l'origine de la pédagogie éponyme

Maria Montessori est à l’origine de la pédagogie éponyme

Qui est Maria Montessori ?

Maria Montessori est née en Italie en 1870. Elle fut la première femme a y être docteur en médecine. Elle possède également une licence en philosophie, en biologie et en psychologie. Elle est très impliquée dans les mouvements de libération de la femme, et représente l’Italie lors de congrès féministes. Maria Montessori commence son étude du développement de l’enfant lors de son travail dans un établissement pédopsychiatrique. C’est là qu’elle commence à échafauder sa pédagogie, et entrevoit la place primordiale de l’activité chez les enfants. Puis elle dirige l’école orthophrénique de Rome. Elle découvre à ce moment les travaux de 2 médecins français, Seguin et Itard. Elle fait construire le matériel qu’ils avaient imaginé pour des enfants sensoriellement sous-développés et peut apprécier le résultat. On confie alors à Montessori la direction d’une école pour les enfants de 3 à 6 ans dans un quartier défavorisé. Le 6 janvier 1907 est ouverte la première école Montessori. C’est en observant jours après jours ces enfants que la pédagogie Montessori va se créer.

Maria Montessori s’est intéressée tout au long de sa vie aux enfants. Ses études lui ont permis de nous léguer bon nombre d’ouvrages sur leur développement, ainsi qu’un matériel spécifique visant à leur enseignement.

L’esprit Montessori

Pour Maria Montessori, l’éducation des enfants vise à aider les adultes de demain à bâtir une société plus harmonieuse. Des enfants responsabilisés formeront une société responsable.

Le but de l’enseignement Montessori est que chaque enfant soit l’acteur de son apprentissage. C’est pourquoi il est libre d’aller à sa guise dans la classe, de choisir ses activités et à quel endroit de la salle il les mène. De cette manière, ses rythmes d’apprentissage sont respectés et il peut être totalement concentré sur son travail.

L’encadrement de l’enfant doit comporter 3 principes fondamentaux :

  • respecter ses besoins psychologiques (Montessori était diplômée de psychologie, il est donc peu étonnant que ceci revête une importance capitale à ses yeux),
  • respecter ses rythmes et son identité propre,
  • l’éveiller à la vie en société.

Du matériel rangé à la hauteur de l'enfant permet le développement de son autonomie

Du matériel rangé à la hauteur de l’enfant permet le développement de son autonomie

Le développement de l’enfant avant tout

La méthode d’apprentissage de Maria Montessori a été pensée afin de permettre le développement :

  • de l’amour du travail,
  • de l’autonomie,
  • du respect de soi-même et des autres,
  • de l’auto-discipline,
  • de ses capacités sensorielles.

Selon Maria Montessori, ces capacités sont naturelles chez l’enfant, elles ne demandent qu’à être aiguisées.

A 7 ans, l’enfant arrive à « l’âge de raison ». C’est l’âge à partir duquel il va être plus capable de raisonner, c’est-à-dire réfléchir rationnellement. C’est pourquoi les exercices pour les enfants de 3 à 6 ans seront axés sur le développement des activités sensorielles.

L’environnement préparé : la réflexion d’abord

L’environnement préparé est un point clé de la pédagogie Montessori. Les activités mises à disposition des élèves, la salle de classe, les éducateurs, tout ce qui entoure l’enfant est réfléchi afin qu’il ait la possibilité d’être autonome. C’est pourquoi par exemple les objets sont rangés à hauteur d’enfant afin que ceux-ci puissent les attraper sans aide. En outre l’environnement doit être en harmonie avec la phase de développement de l’enfant. Montessori a étudié puis pris en compte les phases du développement physique, psychique et intellectuel des enfants dans son enseignement. Si ceux-ci sont intégrés dans l’enseignement alors le futur adulte pourra exprimer pleinement son potentiel. C’est ainsi qu’il pourra construire dans les meilleures conditions possibles ses comportements sociaux et sa personnalité.

« L’obéissance contrainte de l’enfant à la maison et à l’école, une obéissance qui ne prend pas en compte les droits de la raison et de la justice, prépare un adulte qui se résignera à n’importe quoi et à tout. » M. Montessori

Les perles servent à l'apprentissage du calcul

Les perles servent à l’apprentissage du calcul

Le matériel selon Maria Montessori

Dans la classe, de nombreuses activités sont proposées en libre service. Personne ne force l’enfant à faire telle ou telle activité, c’est lui qui choisit celle qui l’a le plus envie de faire. Chaque enfant peut réaliser les exercices proposés autant de fois qu’il le souhaite. Personne ne l’empêche de faire une activité, et personne ne le force à arrêter.

Les élèves sont libres de choisir leur travail. Il le sont également de l’endroit et de la façon dont ils vont travailler. Ils peuvent être debout, assis sur une chaise, un tapis…

Chaque activité est disponible en un seul exemplaire. Le but ici est d’apprendre aux enfants la patience et le respect des autres. Le matériel permet aussi de développer chacun des sens : le goût, le toucher, l’odorat, la vue et l’ouïe. Tous les sens sont utilisés afin d’aider l’apprentissage de chaque cours (même les mathématiques !).

Le matériel a été pensé dans le but que l’enfant soit autonome.Il est donc auto-correctif. Si l’enfant fait une erreur, il le sait de lui-même et se corrige. L’adulte n’est plus obligé de corriger de manière systématique. Il a aussi une taille adaptée à l’enfant, afin qu’il puisse s’en servir seul.

Il a été imaginé de manière à ce que les élèves apprennent de manière empirique, en faisant des expériences. Ainsi, plus d’apprentissage par cœur, en ânonnant un cours que l’on n’a pas compris. C’est les multiples répétitions d’un exercice qui permettent à l’enfant de comprendre par lui-même les leçons (sauf quand elles sont comprises dès la première fois !). C’est de cette manière qu’il va pouvoir les retenir pour toute sa vie, et les intégrer à son vécu et non pas les retenir de tête.

Il permet à l’enfant de développer 4 grandes catégories d’apprentissage :

  • le langage, où il va apprendre de nouveaux mots,
  • le mouvement, en maîtrisant de mieux en mieux sa coordination,
  • l’ordre, en apprenant à classer et à élaborer des raisonnements,
  • et le raffinement des sens.

L’accompagnement Montessori : présence et discrétion

La base du travail de l’accompagnant dans la méthode Montessori est une observation attentive des enfants. Il existe cependant un certain nombre de point à respecter si l’on veut travailler avec des enfants dans l’esprit Montessori. Ainsi, on ne touche pas l’enfant -sauf invitation préalable de sa part-. On ne dit que du bien de lui, même lorsqu’il n’est pas présent. On l’aide à développer ses points positifs et à entretenir de bonnes relations avec son milieu. On lui indique où trouver le matériel et comment s’en servir. On laisse à l’enfant toute initiative quant à son travail, on ne le pousse pas dans une direction ou une autre. On peut cependant l’aider à en trouver une si l’on voit qu’il n’y arrive pas par lui-même.

« Se substituer à l’enfant dans l’accomplissement de ses actions formatrices, avec la louable intention de l’aider, n’est pas ce dont il a besoin. Cette substitution, au lieu d’être une aide, est au contraire une entrave au développement de l’enfant. » M. Montessori

L’idée est qu’intervenir lorsque l’enfant ne le demande pas lui donne un sentiment d’échec. Si on me montre, ce doit être car je ne fais pas correctement. Laisser l’enfant avancer dans sa découverte à son rythme lui permet d’acquérir ses connaissances tout en renforçant sa capacité à faire par lui-même.

Une classe Montessori, où les enfants choisissent leurs activités

Une classe Montessori, où les enfants choisissent leurs activités en fonction de leur période sensible

Les périodes sensibles, les plus propices pour l’enfant

Les périodes sensibles sont des moments propices à l’apprentissage. Chaque élève traverse, à une période qui lui est propre, une période sensible pour recevoir un enseignement. C’est au cours de cette période que les élèves sont le plus réceptifs à un savoir et auront donc le plus de facilité à l’intégrer. Ainsi, pour Julie la période la plus propice pour apprendre la lecture sera vers ses 5 ans et demi alors que pour Théo se sera à son 8ème anniversaire. On le voit ici, chez Montessori on tient compte des différences entre chaque enfant. La classe est donc adapté aux besoins de chacun et l’enseignement se calque dessus. C’est donc l’enfant qui est le facteur déclenchant de la leçon et non plus le professeur comme dans une école traditionnelle. L’apprentissage se fait lorsque l’élève est prêt à le recevoir et non plus quand l’enseignant le décide.

En outre, les périodes sensibles sont temporaires. il est donc nécessaire que les enfants reçoivent l’éducation au moment opportun. Même si les périodes sont propres à chaque individu, Montessori propose un âge où va se manifester chaque période :

  • la période sensible de l’ordre de la naissance à 6 ans,
  • celle du langage, de 2 mois à 6 ans,
  • celle de la coordination des mouvements, de 18 mois à 4 ans,
  • celle du raffinement des sens, de 18 mois à 5 ans,
  • celle des petits objets, sur une très courte période la 2ème année,
  • et celle du comportement social, de 2 ans et demi à 6 ans.

« Si l’enfant n’a pu obéir aux directives de sa période sensible, l’occasion d’une conquête naturelle est perdue, perdue à jamais. » M. Montessori

Des élèves Montessori célèbres

Certains enfants ayant suivi un cursus dans une école Montessori sont par la suite devenus connus. Nous pouvons citer entre autres Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon.com, Jimbo Wales, le fondateur de Wikipédia, Larry Page et Sergey Brin, les fondateurs de Google, Jeff Buckley, musicien ou encore Will Wreight, le créateur des Sims.

« Montessori m’a enseigné la joie de la découverte. Cela m’a montré que l’on pouvait s’intéresser à des théories complexes, comme celles de Pythagore par exemple, en jouant avec des cubes. Il s’agit d’apprendre pour soi-même plutôt que de recevoir l’enseignement du professeur. SimCity est directement issu de Montessori – si vous donnez aux gens ce modèle de construction des villes ils en tireront les principes de l’urbanisme. » W. Wreight

Le matériel développé par Maria Montessori est beau afin d'aiguiser le sens esthétique de l'enfant

Le matériel développé par Maria Montessori est beau afin d’aiguiser le sens esthétique de l’enfant

Montessori à l’école ou à la maison ?

Il existe 22 000 écoles Montessori dans le monde, dont quelques unes en France, notamment en région parisienne. Vous pouvez trouver une liste ici. Pour de plus amples renseignements rendez-vous sur le site http://montessori-france.asso.fr/. Dans les écoles les enfants sont réunis par groupe d’âge traversant plus ou moins les mêmes étapes de développement. On regroupe ainsi les enfants de 3 à 6 ans, de 6 à 9 ans et de 9 à 12 ans.

Il faut savoir que les activités Montessori pour l’école à la maison, c’est tout à fait applicable. De nombreux matériels sont disponibles sur catalogue, et la plupart sont adaptables à partir d’objets de la vie de tous les jours pour un coût bien moindre.

Maria Montessori a également écrit un certain nombre de livres dans le but d’accompagner les enfants et leurs enseignants à travers un épanouissement total. Vous pouvez en trouver une liste par là.

Un exemple de matériel développé par Montessori dans le but de stimuler les enfants à apprendre

Un exemple de matériel développé par Montessori dans le but de stimuler l’apprentissage des enfants

Conclusion

Maria Montessori a dédié sa vie aux enfants. Elle nous a légué une vision de leur développement, ainsi que de nombreux conseils afin de les guider au mieux vers une vie d’adultes épanouis. Nous pouvons piocher dans ses manuels afin d’aider nos enfants au quotidien, ou reprendre chacune de ses observations point par point en essayant de les appliquer le mieux possible. Dans tous les cas, la vision de l’enfant qu’elle nous transmet ne peut que nous toucher.

Publicités

Une réflexion sur “Pédagogie Montessori aujourd’hui

  1. Pingback: Élever son enfant… autrement | redactibio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s